Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 17:00

 

 

 

ONU - Conseil de Sécurité 18/02/2011 – Veto américain à une Résolution condamnant la colonisation israélienne en Palestine - Photo free Actualités

 

 

20 septembre 2011 

 Ouverture de la nouvelle session  de l’ONU

qui verra, espère-t-on, la naissance du 194e état, celui de La Palestine libre dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale, reconnu par l’ensemble de la communauté internationale.

 

 

   La canditature de l'Etat de Palestine comme membre de plein droit au sein de l'ONU, est un  pavé dans la mare des diplomaties occidentales et un "scandale" pour Israël dont les ambitions  démesurées éclatent au grand jour.


  Une majorité de pays et de citoyens de tous horizons expriment ce souhait,  nonobstant la mauvaise volonté des Etats-Unis et la mauvaise foi d’Israël. A ce jour, une Pétition mise en ligne il y a deux mois a recueilli  1 148 138    signatures émanant de tous pays.


  260px-Star of David.svg 

 Positions d'Israëlcolombe-blessee 2


   Israël a la mémoire courte, ou plutôt sélective : le 29 novembre 1947 la Résolution 181 de l’Assemblée Générale des Nations Unis RECOMMANDAIT un partage de la  Palestine  après la fin du Mandat Britannique : le Conseil de Sécurité ne s’était pas encore prononcé, mais l’Agence Juive et ses milices se sont empressées de mettre en œuvre de manière unilatérale ce qui n’était qu’un projet non abouti de l’ONU.  

 

Affiche de l'Irgun organisation militaire nationale d'Eretz-Israel - 1931-1948 -2202

     260px-Star of David.svgLes milices sionistes employaient déjà  le terrorisme contre les habitants palestiniens et les Britanniques (un exemple : attentat contre l' Hôtel King David abritant le Commandement militaire, entre autres services anglais, attentat perpétré par l'Irgoun sous la direction de Menahem Begin - 22 juillet 1946).

 

 

Miliciens de la Haganah 1920-1948

 

Nakba

   Sans attendre la fin du Mandat britannique, elles ont alors chassé, manu militari, les habitants palestiniens de leurs terres ancestrales, tuant et détruisant, menant la politique du "Fait accompli "adoptée depuis La Nakbapar l'Etat d'Israël... Cet épisode

douloureux de l'Histoire des Palestiniens est la Nakba.  Des historiens israéliens, non seulement les "nouveaux historiens" mais aussi d'autres, comme Benny Morris historien sioniste, ont relaté ces faits : lire son interview par Ari Shavit de Haaretz (8 janvier 2004) en cliquant sur le lien indiqué plus haut.


 

nakba 1948

 

 

 260px-Star of David.svg   Israël se réclame de l’ONU toutes les fois que cela lui convient et vilipende cet organisme en bafouant sans vergogne les résolutions qui mettent en cause ses agissements illégaux au regard du Droit international…

Voir la liste des résolutions de l'ONU que Israël ignore :

                        de 1948  à 2002  sur la Palestine, à   2006


 Sources   ONU  et   Israel Law Resource Center

 

 

 

260px-Star of David.svg    La position de Netanyahu et son équipe est sans surprise, conforme à la politique menée depuis des lustres par les gouvernements sionistes au pouvoir en Israël.


   260px-Star of David.svg   Tout est écrit, sans fard, dans la Charte du Likud (1999) :


              Peace is a primary objective of the State of Israel.

   

    Ce postulat est un "paravent" derrière lequel Israël entend agir à sa guise sans subir de vaines critiques...

   Israël veut la paix - interdiction d'en douter sous peine d'accusation "d'antisémitisme" -, une paix "hebraïca" , mettant sous tutelle les non juifs, une paix "sioniste " sur TOUTE la Palestine… Et au-delà, si possible !

 

 

logolikoud      Voici un extrait ce que stipule la Likud Platform : 

                                             (traduction française ICI )

 

The Palestinians

Declaration of a State

A unilateral Palestinian declaration of the establishment of a Palestinian state will constitute a fundamental and substantive violation of the agreements with the State of Israel and the scuttling of the Oslo and Wye accords. The government will adopt immediate stringent measures in the event of such a declaration.

Settlements

The Jewish communities in Judea, Samaria and Gaza are the realization of Zionist values. Settlement of the land is a clear expression of the unassailable right of the Jewish people to the Land of Israel and constitutes an important asset in the defense of the vital interests of the State of Israel. The Likud will continue to strengthen and develop these communities and will prevent their uprooting.

….

Jerusalem

Jerusalem is the eternal, united capital of the State of Israel and only of Israel. The government will flatly reject Palestinian proposals to divide Jerusalem, including the plan to divide the city presented to the Knesset by the Arab factions and supported by many members of Labor and Meretz. The government firmly rejects attempts of various sources in the world, some anti-Semitic in origin, to question Jerusalem's status as Israel's capital, and the 3,000-year-old special connection between the Jewish people and its capital. To ensure this, the government will continue the firm policies it has adopted until now:

No diplomatic activity will be permitted at Orient House. The government stopped the stream of visits by heads of state and ministers at Orient House, begun under the left-wing government.

The presence of the Israeli police in eastern Jerusalem will be increased. This in addition to the new police posts and reinforcements in the neighborhoods.

The Likud government will act with vigor to continue Jewish habitation and strengthen Israeli sovereignty in the eastern parts of the city, while emphasizing improvements in the welfare and security of the Arab residents. Despite protests from the left, the Likud government consistently approved the continuation of Jewish living within the Old City and in 'City of David'.

 

......


 >>> Mise à jour du 6 avril 2012

 

Charte du Likud : ce lien ne fonctionne plus depuis ???

Cliquer sur :  Likud Party Platform from the 15th Knesset, tant que ce lien est actif car on ne trouve plus ce document sur le site de la Knesset ; la recherhe sur le site en anglais du  Likud n'aboutit pas.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

 

 260px-Star of David.svg      Pourquoi les dirigeants d'Israël craignent-ils autant la naissance  officielle de l’Etat de Palestine ???

 

…  Israël redouterait-il que, de plus en plus de personnes et de pays prennent (enfin !) conscience  la vérité de la politique israélienne à l’encontre de la population palestinienne ? Depuis plus de 60 ans l'État Hébreu n’a pas cessé de dépouiller, d’opprimer le peuple autochtone de Palestine qui vivait là, avant l'immigration sioniste fin XIXe siècle.

   Contrairement à l'idée fausse "Une terre sans peuple avec un peuple sans terre "  selon  Israel Zangwill, idée simpliste savamment répandue et entretenue depuis une centaine d'années par la propagande sioniste, la Palestine était loin d'être une terre vide à l'abandon. L'essayiste juif Ahad Ha'Am en témoigne après avoir visité la Palestine en 1891 :

 

"A l’étranger nous sommes habitués à croire qu’Israël est presque vide ; que rien n’y pousse et celui qui veut acheter de la terre peut aller là-bas acheter les terres qu’il désire. En réalité, la situation n’est pas ainsi. Dans ce pays, il est difficile de trouver une terre cultivable qui ne soit déjà cultivée"

... Les dirigeants israéliens appréhendraient-ils de devoir réviser leur stratégie d'occupation totale de la Palestine poursuivie avec constance ?

... La réalisation d'Eretz Israël ne serait-il plus qu'un mirage lointain s'il leur fallait accepter d'un Etat palestinien avec pour conséquence l'évacuation de cet Etat occupé par leur armée et leurs colons ?

 

     260px-Star of David.svg Installer Eretz Israël sur la terre de Palestine a été, dès l'origine, l'objectif poursuivi par les Sionistes jusqu'à nos jours par tous les moyens, l'immigration (XIXe siècle), puis par le vol, le fer et le feu... Les dirigeants n'ont pas cessé de l'affirmer à la face du monde : les Pays occidentaux ont préféré se voiler la face, rester aveugles sourds et muets comme les singes figurant sur l'illustration ci-dessous :  


 SINGES SYMBOLES AVEUGLE SOURD MUET SYMBOLIQUE -Site ARTBIBLE.net

 

 

 

 260px-Star of David.svg Dans le sillage de Théodore Herzl et Jabotinsky , les théoriciens du Sionisme, les gouvernants et des généraux israéliens bien connus, n'ont pas caché le sort qu'ils entendaient réserver aux Palestiniens .

     Voici quelques unes de leurs déclarations témoignant de "leur grand désir de "paix" et de "leur empathie" pour les Palestiniens ainsi que du projet sioniste d'établir Eretz Israël au Moyen Orient


Eretz Israël

 

260px-Star of David.svg  Dès 1937, David Ben Gurion affirme :

"Nous devons expulser les Arabes et prendre leurs places."
("Ben Gurion and the Palestine Arabs", Oxford University Press, 1985)

bien qu’il reconnaisse : “… nous sommes venus et nous avons volé leur pays. Pourquoi accepteraient-ils cela?" (Citation de Ben Gurion par Nahum Goldmann in Le Paraddoxe Juif , pp. 121-122)

 

260px-Star of David.svg  Golda Meir déclare avec arrogance :

"Il n'y a pas de peuple palestinien. Ce n'est pas comme si nous étions venus, les avions expulsés et pris leur pays. Ils n'existent pas."
(au  Sunday Times, 15 juin 1969)

 

"Comment pouvons-nous retourner les territoires occupés? Il n'y a personne à qui les retourner." (8 mars 1969)

        Et avec un aplomb ahurissant, elle ose se servir de Dieu :

"Ce pays existe comme l'accomplissement d'une promesse faite par Dieu lui-même. Il serait ridicule de lui demander de justifier son existence."   (Le Monde, 15 octobre 1971)  
Golda Meir,  chef d’état, sait  très bien que Dieu ne dirige pas les affaires des hommes, fussent-elles celles du "peuple élu" !

 

260px-Star of David.svgMenahem Begin, le 30 novembre 1947 après le vote de la résolution 181 proclame :

"La partition de la Palestine est illégale. Elle ne sera jamais reconnue… Jérusalem fut et sera pour toujours notre capitale. Eretz Israël sera remis au peuple d'Israël. En totalité. Et pour toujours."
 
Dans un discours à la Knesset, il exprime son mépris pour les Palestiniens ainsi :

"[Les Palestiniens] sont des bêtes qui marchent sur deux pattes."
(Menahem Begin, discours à la Knesset, citation par Amnon Kapeliouk, New Statesman, 25 juin 1982)

 

260px-Star of David.svg  Yitzhak Shamir, en 1988, s’adresse aux colons juifs en ces termes :

"[Les Palestiniens] seront écrasés comme des sauterelles... Les têtes fracassées contre les rochers et les murs."
(Yitzhak Shamir cité dans le  New York Times du 1er avril 1988)

 Il précise  la doctrine sioniste :

"Les anciens dirigeants de notre mouvement nous ont laissé le message clair de garder Eretz Israël de la Mer au Jourdain pour les générations futures, pour l'immigration massive du peuple juif, qui seront rassemblées dans ce pays." (Yitzhak Shamir, novembre 1990 en lors d'un service commémoratif pour d'anciens dirigeants du Likud)

 

"La colonisation d'Eretz Israël est l'essence du sionisme. Sans colonie de peuplement, nous ne réaliserons pas le sionisme. C'est aussi simple que cela."  (Yitzhak Shamir, Maariv, 21 février 1997)

 

260px-Star of David.svg  Ariel Sharon expose le programme sioniste et exhorte à l’action les militants du parti d'extrême droite Tsomet :

"Il est du devoir des leaders israéliens d'expliquer à l'opinion publique, clairement et courageusement, un certain nombre de faits qui ont été oubliés avec le temps. Le premier d'entre eux est qu'il n'y a pas de sionisme, de colonisation ou d'État juif sans l'éviction des Arabes et l'expropriation de leurs terres."

"Tout le monde doit s'activer, courir et s'emparer du plus grand nombre possible de sommets de collines palestiniennes. Ils doivent tout faire pour agrandir les colonies, parce que tout ce que nous prenons maintenant restera à nous... Tout ce que nous ne réussirons pas à prendre ira à eux."
(Agence France Presse, 15 novembre 1998)

 

260px-Star of David.svg Le 19 mars 1972, le Général Matityaha Pelet avoue dans  Ha’aretz, qu’en 1967 et ensuite les dirigeants ont accrédité faussement la menace existentielle qui pèserait sur Israël :

 

"La thèse d’un danger d’un génocide qui nous menaçait en juin 67 et qu’Israël se battait pour son existence physique était seulement du bluff, créé et développé après la guerre."

 

260px-Star of David.svg   Avec cynisme, Benyamin Netanyahu fait part d’un regret :

 

"Israël aurait dû exploiter la répression des manifestations en Chine, quand l'attention du monde était braquée sur ce pays, pour procéder à des expulsions massives des Arabes des territoires."  (Benyamin Netanyahu, parlant à des étudiants de l'Université Bar Ilan, 24 novembre 1989)

 

 260px-Star of David.svgAriel Sharon annonce avec morgue que Israël a le droit d’agir à sa guise  et que personne ne doit s’aviser de le critiquer :

"Israël a le droit de mettre les autres en procès, mais personne n'a le droit de mettre le peuple juif et l'État d'Israël sur le procès."
(Ariel Sharon, cité par la BBC News online 25 Mars 2001)

 

   En octobre 2001, premier ministre, il précise sa pensée à Shimon Pérès avec ces mots qui ne se démentent pas aujourd’hui (pour preuve le discours d’Obama il y a deux jours) :

 

"Chaque fois que nous faisons quelque chose, vous me dites que l’Amérique fera ceci ou fera cela … Je vais vous dire quelque chose de très clair :
Ne vous préoccupez pas de la pression de l’Amérique sur Israël, nous, les juifs, contrôlons l’Amérique, et les Américains le savent."

(Ariel Sharon, 3 octobre 2001, à Shimon Péres, cité sur la radio Kol Yisrael)

 

  260px-Star of David.svg Les "professions de foi"  fort instructives de Théodore Herzl, Vladimir Jabotinsky Joseph Weitz, du Président Heilbrun, Israël Koenig, du rabbin Yitzhak Ginsburg d’ Ehud Barak, Moshe Katsav, Raphael Eitan, etc… sont publiées, in extenso,  dans les Sources citées ci-dessous.   

 Quant à Moshe Dayan, en février 1952 son objectif ultime n’était rien moins que  la création de l’Empire israélien  ! (Radio Israël) 

  

    Il serait peut-être temps que l’on prenne au sérieux les Israéliens, et les déclarations de leurs dirigeants, au lieu de les prendre pour des victimes …

 

Sources

 La chronique de Normand Lester 


 Site soleilblanc (Wordpress)

 

 

 

 

La Colombe de la Paix réussira-t-elle à s'échapper de sa prison rouillée ? Image tadamon bird in cage

 

 

  441px-Coat of arms of Palestine

 

  Positions des Palestiniens

 

 

 

      Quoiqu’il en soit du Passé et du passif, Mahmoud Abbas, au nom du Peuple palestinien, a remis ce 23 septembre 2011 à M. Ban Ki-moon Secrétaire général de l'ONU  

"la demande d'adhésion comme membre à part entière des Nations Unies de la Palestine sur la base des lignes du 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale. "

      Cette requête doit être remise au Conseil de sécurité. En cas de veto des Etats-Unis annoncé, les Palestiniens s'adresseront à l’Assemblée Générale des Nations Unies.

 

http://www.ism-france.org/photos/abbasbankimoon-230911.jpg

   M. Abbas a ensuite prononcé un discours à la Tribune des Nations Unies, discours largement applaudi par l'assemblée : les Israéliens   se sont abstenus ! Jusqu'au dernier moment, ils espéraient que le Président de l'AP renoncerait à ce projet de demande de reconnaissance de la Palestine. Malgré les pressions occidentales et les manoeuvres dilatoires des uns et des autres, l'annonce du veto américain, M. Abbas a persisté dans sa démarche légitime et c'est la liesse aujourd'hui en Palestine occupée... Même si tout est loin d'être réglé. 

  Des  médias et des  ministres israéliens se sont empressés, comme il se doit, de fustiger ce discours qui expriment les désirs d'indépendance d'un peuple :     

"L'OLP s'attache à rejeter toutes les formes de violence, y compris le terrorisme d'Etat. Nous respecterons les accords signés par l'OLP et Israël

Notre peuple va continuer la résistance pacifique contre la colonisation. 

Nous sommes à la tribune de l'Assemblée générale. Cela montre que nous ne voulons pas délégitimer Israël mais seulement la colonisation, l'apartheid

Nous avons la main tendue. Travaillons pour construire un avenir de paix. Bâtissons des ponts de dialogue au lieu de construire des murs."

 

    Un tel discours assorti de propos "venimeux"  (Gideon Saar) seraient "une véritable incitation à la violence" selon Avigdor Lieberman !

   Il est des vérités que les Israéliens ne supportent pas d'entendre...

  

441px-Coat of arms of Palestine  Ces dernières semaines, l'effervescence diplomatique n'a pas cessé de croître, les tentatives occidentales de se multiplier, les pressions sur  M.Abbas et les Palestiniens pour éviter au Président Obama de perdre la face aux yeux de toutes les Nations.  Les soutiens à la reconnaissance de l’Etat de Palestine augmentent devant l’obstination des Etats-Unis à opposer leur veto à la demande légitime du Peuple palestinien, devant les menaces et la propagande d’Israël, et la frilosité des dirigeants européens à se prononcer pour le droit des peuples à prendre leur destin en mains…

 

    Usine de Merkava TsahalQuant aux pourparlers de "paix", on s’aperçoit, au vu la situation qui prévaut en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et à Gaza, qu’ils ont servi de prétexte à Israël pour étendre ses colonies au détriment des habitants palestiniens, s’approprier leurs ressources en eau, construire des murs d’apartheid, imposer un blocus total (terre, air, mer) à Gaza, dévasté par son armée il y a 3 ans…

   Des négociations entre deux états voisins indépendants  ne seraient-elles pas préférables ?

 Le statu quo, agrémenté d’une colonisation galopante, à la mode israélienne signifie la négation de toute possibilité aux Palestiniens d’avoir un jour un état viable.


  441px-Coat of arms of Palestine Un Etat palestinien reconnu à l’ONU sera en droit de réclamer le départ des colons avec une chance de l’obtenir à plus ou moins long terme. Ce n'et pas seulement une démarche symbolique.

   Elias Sanbar  a accordé un entretien à Mediapart le 17 septembre 2011. Il dit qu'il est essentiel pour les Palestiniens d'aller mmaintenant à l'ONU. Il explique pourquoi c'est le bon moment et quels sont les enjeux pour les Palestiniens dans cette bataille diplomatique. Elle devrait faire tomber les masques et mettre certains pays, qui ne parlent que démocratie, paix et justice, devant leurs responsabilités : c’est ce que redoutent au plus haut point les USA, Israël et leurs "alignés". Voici un extrait de cette interviev :

 

  Pourquoi est-ce si important ? Parce que, pendant vingt et un ans, ce ne sont pas simplement des négociations qui n'ont pas abouti, c'est le fait que le registre dans lequel se faisait la négociation, dans sa terminologie même, et le cadre, étaient ceux des territoires occupés. Et les territoires occupés sont en réalité, quand on négocie, des territoires disputés. C'est-à-dire qu'il faut à l'occupé, et non à l'occupant, prouver à chaque fois que ses droits sont légitimes. Territoires occupés, ce n'est pas la même chose que "pays occupé". Dans le cadre d'un "pays occupé", les occupés n'ont plus à prouver leur bon droit. Car un pays occupé, on sait où il est, on sait où est sa capitale, ses frontières, même s'il négocie des modifications de tracé. De ce fait, toute action de l'occupant devient illégitime.

 

 

 

 

 441px-Coat of arms of Palestine Un premier pas a été accompli aujourd'hui, mais la route sera longue et semée d'embûches. Les Israéliens ne céderont que si la pression internationale s'accroît et que les Etats-Unis ne trouvent plus leur compte à les soutenir.

     L'Arabie Saoudite va-t-elle réviser son alliance avec eux, comme elle le laissait entendre il y a quelques jours, si Barak Obama persiste  à poser son veto ?

    Que vont encore inventer Sarkozy ou Juppé ? 

    Les dirigeants occidentaux auront-ils enfin le courage d'accepter les réalités qui prévalent en Palestine et en Israël et d'oeuvrer en vérité pour une paix juste ?

 

    L'avenir le dira. Il ne s'agit plus d'atermoyer avec un processus de paix qui n'en finit et ne profite toujours qu'à un seul et même camp au détriment de l'autre.


 

 

  Bonne Chance 

Meilleurs voeux

au futur Etat de Palestine

 

 

  Drapeau de la Palestine porté par un enfant - Photo du site nerati.net - Cliquer sur l'image

 

 

 

 

 

 

Barre fin article

Partager cet article

Repost0

commentaires

yvonne/ennovy 11/12/2011 09:05

Je viens de lire avec un peu de retard cette essai remarquable sur la Palestine et Israël.

L'interview de Benny Morris m'a fait froid dans le dos : il semble avoir bien assimilé le "Mein Kampf" sioniste, bien antérieur au "Mein Kampf" écrit par Hitler. À croire que c'est Hitler qui a
copié sur eux...

A vos amis : se reporter sur le lien du fac similé du livre de Ralph Schoenman "L'histoire Cachée du Sionisme"(Édité en France par Sélio - 1988) que nous possédons toutes deux. Livre quasi
introuvable dans notre pays, même d'occasion, et pour cause... Il permet d’appréhender au mieux les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a été créé et la nature de l’idéologie fasciste et
raciste du sionisme.

http://www.jcr-red.1901.org/spip.php?article485

Un petit extrait pour en apprécier la perfidie :

"La perfidie des sionistes - la trahison des victimes de l’holocauste - a été le point culminant de leur tentative d’identifier les intérêts des juifs à ceux de l’ordre établi. Aujourd’hui, les
sionistes associent leur Etat au bras armé de l’impérialisme US - des Escadrons de la mort en Amérique latine aux opérations clandestines de la CIA sur les quatre continents.(nb et aux récents
attaques de l'Afhganistan, l'Irak, la Libye ou la Syrie... L'Iran bientôt?)

Cette histoire sordide plonge ses racines dans la démoralisation des fondateurs du sionisme qui ont rejeté la possibilité de surmonter l’antisémitisme par le biais de la lutte populaire et de la
révolution sociale. Moses Hess, Theodor Herzl et Chaim Weizmann ont choisi d’être du mauvais côté de la barricade - celui du pouvoir étatique, de la domination de classe et des règles de
l’exploitation. Ils ont voulu établir une prétendue séparation entre l’émancipation de la persécution et la nécessité du changement social. Ils étaient parfaitement conscients de ce que la culture
de l’antisémitisme et la persécution des juifs étaient l’oeuvre de cette même classe dominante dont ils courtisaient les faveurs.

En cherchant la caution des antisémites eux-mêmes, ils révélaient plusieurs motivations l’adoration du pouvoir auquel ils associaient la force, le désir d’en finir avec la faiblesse et la
vulnérabilité « juives », de cesser d’être des exclus perpétuels.

Il n’y avait qu’un pas à faire de cette « sensibilité » à l’assimilation des valeurs et des idées des antisémites eux-mêmes. Les juifs, écrivaient les sionistes, étaient effectivement un peuple
indiscipliné, subversif, dissident, qui méritait le mépris qu’on lui vouait. Les sionistes en appelaient sans honte à la haine raciste des juifs. Adulant la puissance, ils s’appuyaient sur les
aspirations antisémites des von Plehve et des Himmler à se débarrasser d’un peuple victime radicalisé depuis longtemps par les persécutions, un peuple qui remplissait les rangs des mouvements
révolutionnaires et dont les souffrances conduisaient les meilleurs esprits à une réflexion intellectuelle à l’encontre des valeurs établies.

Le sale petit secret de l’histoire sioniste c’est que le sionisme était menacé par les juifs eux-mêmes. Défendre les juifs contre la persécution signifiait organiser la résistance aux régimes qui
les menaçaient. Mais ces régimes incarnaient l’ordre impérialiste qui représentait la seule force favorable ou capable d’imposer une colonisation au peuple palestinien. En conséquence, les
sionistes avaient besoin de la persécution des juifs pour convaincre les juifs de devenir des colonisateurs dans un pays lointain, et ils avaient besoin des persécuteurs pour patronner leur
entreprise.

Mais les juifs européens n’avaient jamais manifesté aucun intérêt dans la colonisation de la Palestine. Le sionisme était resté un mouvement marginal chez les juifs, qui aspiraient à vivre dans le
pays où ils étaient nés sans souffrir de discrimination ou à échapper à la persécution en émigrant vers des démocraties bourgeoises perçues comme plus tolérantes.

Ainsi le sionisme n’a jamais pu répondre aux besoins ou aux aspirations des juifs. L’instant de vérité est arrivé lorsque la persécution fit place à l’extermination physique. Face à ce test unique
et ultime de leur relation véritable avec la survie de juifs, les sionistes non seulement se montrèrent incapables de diriger la résistance ou de défendre les juifs, mais ils sabotèrent activement
les efforts des juifs pour boycotter l’économie nazie. Ils cherchèrent, même à ce stade, le parrainage des auteurs du génocide eux-mêmes, non seulement parce que le Troisième Reich semblait assez
puissant pour imposer une colonie sioniste, mais parce que les pratiques nazies correspondaient aux convictions sionistes.

Il y avait un terrain d’entente commun aux nazis et aux sionistes, qui ne s’exprimait pas seulement dans la proposition de l’Irgun de Shamir de constituer un Etat en Palestine sur une « base
nationale totalitaire ».

Vladimir Jabotinsky, dans son dernier ouvrage, Le Front de Guerre juif (1940), expliquait ses plans pour le peuple Palestinien « Puisque nous avons cette grande autorité morale nécessaire pour
envisager calmement L'EXODE DES ARABES (nb : surligné dans le texte), nous n’avons pas besoin de considérer le départ possible de 900 000 personnes avec désarroi. Herr Hitler a récemment développé
la popularité des transferts de population. » (note 96).

Cette déclaration remarquable de Jabotinsky dans Le Front de Guerre juif est un concentré de la pensée sioniste et de sa banqueroute morale. Le massacre des juifs donnait au sionisme « une grande
autorité morale ». Pour quoi faire ? « Pour calmement envisager l’exode des Arabes. » La leçon de la destruction nazie des juifs était qu’il était permis maintenant aux sionistes d’infliger le même
sort au peuple palestinien tout entier.

Sept ans plus tard, les sionistes rivalisèrent avec les nazis, dont ils avaient recherché et parfois obtenu le soutien, et ils couvrirent la Palestine ensanglantée de multiples Lidice (note 97),
chassant 800 000 personnes vers l’exil.

Les sionistes rencontrèrent les nazis dans le même esprit que pour von Plehve, agissant sur la base de la notion perverse que la haine des juifs était quelque chose d’utile. Leur objectif n’était
pas de sauver les juifs, mais d’enrôler par la force une minorité élue - le reste étant livré à son destin d’agonie.

Le sionisme recherchait des individus pour coloniser la Palestine et préférait des cadavres juifs par millions à tout sauvetage qui aurait pu amener les juifs à s’installer ailleurs.

Loin d’être touchés par la compassion, les sionistes se firent les hérauts de la persécution d’autrui, dans le même temps trahissant d’abord les juifs pour ensuite les avilir. Ils ont sélectionné
leur propre peuple victime pour lui imposer leurs desseins de conquête. Ils ont aligné les juifs survivants sur un nouveau génocide contre le peuple palestinien, se drapant, avec un cynisme
horrible, dans le linceul collectif de l’holocauste.

(note 96) Brenner, « Le Mur d’acier », page 107. (note 97) Lidice était un village tchèque qui a été entièrement rasé par les S.S.. Il est devenu le symbole de la brutalité nazie et a été distingué
comme crime de guerre lors des procès de Nuremberg."

Affectueuse amitié. Yvonne

P.S. Merci de vos souhaits de prompt rétablissement pour mon mari. Il se remet peu à peu de son arythmie cardiaque.

L17 11/12/2011 19:13



 Palestine/Israël !


Le sujet est, hélas, toujours d'une brûlante actualité. Mais USA et UE ne s'intéressent qu'à la sacro-sainte sécurité d'Israël 
et à contrer ou pervertir les "Révolutions arabes" afin  de réinstaller à la tête des pays en crise d'autres potiches à leurs
bottes.                               
Hillary Clinton se mêle aussi des récentes élections en Russie qui accuse Washington d'ingérence ...


 Depuis le 23 septembre 2011, le processus pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine semble arrêté. Par contre ni les destructions de maisons palestiniennes, ni les meurtres de
Palestiniens par l'armée israélienne, ni la colonisation ne cessent...


Il faut donc continuer, comme nous le faisons, à dénoncer toutes ces exactions et surtout l'esprit du sionisme qui en est la source.


 Un grand merci, Chère Yvonne, pour l'extrait et le lien http://www.jcr-red.1901.org/spip.php?article485 sur le livre de Ralph Schoenman : "L'histoire Cachée
du Sionisme" qu'il est difficile de trouver, et pour cause ! 


D'autres lectures :


"Les matins de Jenine" de Susan Abulhawa (Mars 2008 - Buchet Chastel) : ce livre a ralliér tous les suffrages  de mon
groupe de lecture en juin dernier.


GBR 12/10/2011 10:14


Merci pour cette retrospective des événements conduisant à la situation actuelle des Palestiniens;les sionistes accusent les Palestiniens et le Hamas de terrorisme mais qu'est-ce qu'ils pratiquent
depuis leur installation en Palestine ?
Merci de dénoncer les mensonges d'Israël


L17 14/10/2011 22:31



Oui, souhaitons que M. Abbas qui a bien "assuré" à l'ONU le mois dernier (à mon étonnement),ne se laisse pas circonvenir par les manoeuvres américaines et sarkozistes : il devait rencontrer
Sarkozy et un émissaire US aujourd'hui à Paris !  Le Conseil de sécurité traîne à donner son avis pour éviter à Obama d'opposer le veto Us et de perdre ainsi la face ...


 Qui vivra verra !



Thérèse 27/09/2011 22:05


Bonsoir
La situation devient insoluble.
C'est compliqué d'y voir clair. Les média nous assènent leurs vérité. Nétanyahou est intraitable il n'arrete pas de nier les évidences .
Obama, Sarlozy et les chefs Européens ont peur de leur ombre.ça va mal finir.
je pensais que Abbas se dégonflerait au dernier moment.
Bravo pour l'image des singes sourds muet et aveugles, tout a fait nos dirigeants quelle misère

merci bonne soirée


L17 28/09/2011 15:06



 Bonjour


 Merci pour votre commentaire.


 Cela risque de mal finir, comme pour Gaza avec "Plomd durci" : les dirigeants occidentaux déploreront les massacres avec hypocrisie ( voyez la réaction d'Obama, ce matin, devant la
provocation d'Israël de construire 1100 logement à Gilo ! Gilo est bien une colonie, car situé à l'EST de la LIGNE VERTE, ligne d'armistice  de 1949 qui constitue la frontière entre les
Territoires de Cisjordanie occupée et Israël. Jérusalem n'a jamais été reconnue capitale d'Israël par l'ONU... C'est officiellement Tel-Aviv, quoique prétende Israël !


 Israël ne respecte rien, et en 1967 il s'est emparé par la guerre de terres palestinniennes , les annexant UNILATERALEMENT, refusant la Résolution 242 qui lui enjoignait de se retirer des
terrres occupées militairement. Depuis il colonise tous azimuts des les Territoires Palestiniens Occupés : Gilo se trouve donc à l'est de la ligne verte et en limite des territoires
palestiniens  : Israël a constuit là un MUR  de séparation pour annexer de facto toutes les terres entre la Ligne Verte et leur mur figuré sur la cartr par une Ligne noire !


 Voir la CARTE


 Vous avez raison : Quelle misère !



bongo 27/09/2011 13:50


merci pour ces rappels ô combien désolants, mais si nécessaires
j'espère que beaucoup vont les lire, et que les yeux vont se desiller sur la mauvaise foi des sionnistes...
des prières pour ces deux pays...


L17 27/09/2011 19:42



 


 Oui tu as raison , des prières pour ces frères ennemis !


Mais assez de ces pourparlers interminables qui font le jeu d'Israël


Surtout ne pas baisser les bras et se laisser intimider par les mensonges éhontés de Netanyahu et des sionistes.


 De plus en plus de gens semblent  prendre conscience des réalités proche-orientales  et du fait que le problème, c'est Israël... La démarche de Abbas a l'ONU aura le mérite de
faire tomber les masques.


Bises



Viviane 25/09/2011 20:09


Tes reportages sont toujours époustouflantes ! c'est documenté de façon admirable et qui plus est, agréable à lire.
Merci pour toutes ces belles pages.
Bonne soirée
Bise
Viviane
J'allais oublier, le venin d'abeille est prescrit par des médecins (pas tous ! les convaincus je crois, peut-être que je m'avance trop !) mais je ne sais s'il se vend sans ordonnance, ce serait
étonnant, mais il faut sans doute demander au pharmacien.


L17 25/09/2011 21:14



Un grand merci, Viviane, pour tes compliments. Je suis ravie que mes articles te plaisent.


 L'essentiel est qu'ils t'intéressent : je m'efforce de rassembler de nombreuses informations et de référencer toutes celles que je propose afin que chacun puisse se faire son idée à la
lumière de son expérience et de ses informations personnelles.


 De plus, chercher les illustrations, qui me paraissent les plus dans la note ou symboliques, me passionne.


Je te remercie pour ce complément d'info sur le venin d'abeille : j'en parlerai à mon médecin ou au pharmacien à l'occasion.


 Bises - Marceline



Présentation

  • : Salam - Akwaba
  • : Littérature, citations, politique internationale (conflit Palestine-Israël, mondialisation...), Afrique, Maghreb, géopolitique, problèmes de société, religions, faune, flore, etc...
  • Contact

Guadeloupe

Album photos privé - Avril 2008
La Pointe des Châteaux

Recherche

Remerciements


 "Toute vie véritable est rencontre"

 

         Salam et Akwaba !


Merci de tout coeur

          à tous mes chers visiteurs.

  Merci pour vos messages. 

 

             Bonne journée à chacun de vous.

 


MERCI et soleil 946s

A Diffuser Sans Modération...

metiers-facteur-1   


 Citoyennes et Citoyens

Réveillez-vous !

 

MERCI en Rouge mess Merci1

Pétitions

  Votre Attention SVP Fond Vert t11-14 clown-tambour

 

 

 

 

 

  Pétitions

     à la Une

 

 


 

Cet article est en cours de mise à jour

 

  Cliquer sur LIEN  pour y accéder

.

Merci de votre compréhension


Fleur anim&e nature-46

 

   Pétition France Palestine AFPS

 

* Non à la criminalisation du boycott d'Israël !

 

    Pour la défense des Palestiniens,

l'AFPS Association

France Palestine Solidarité

a mis en ligne

mardi 18 septembre 2012


Une pétition réclamant l’abrogation

de la circulaire de février 2010

(signée Mme Alliot-Marie)

qui assimile les actions de boycott

des produits israéliens


 « à de la provocation,

 

à la discrimination

 

ou à la haine raciale. »


En application de cette circulaire,

les contrevenants encourent.

  des poursuites judiciaires.

 

 

 

  Pour plus d’informations et pour Signer :

Un Clic sur la vignette AFPS

 

  Logo-France-Palestine Solidarité Capture

 

 

Barre vert mordoré

 

 

 

MERCI nadn6mnq

A l'attention des visiteurs

  Pax Americana 2

        Les internautes désirant publier sur leurs blogs, TOUT ou PARTIE  des photos ou articles parus sous ma plume sur Salam-Akwaba auront la gentillesse et la courtoisie de :

  -   m’en informer auparavant

   -   citer CLAIREMENT leur source au début de leur propre article : Lien vers Salam-Akwaba, Titre de l’article source, auteur : L17

        Pour plus de précisions voir  ICI

 


Pax Americana 2