Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 20:00

 

Désert du Sinaï from Betty Jones (USA) – Photo publiée sur www.trekearth.com - Image tronquée : cliquer pour voir la photo originale

              Jésus, guidé par l'Esprit, passa quarante jours au désert, dans le jeûne et la prière

                          avant de se consacrer à l'annonce de la Bonne Nouvelle.

 

 

Signet désert Bis

 

 

  etoile 107 Le Mercredi des Cendres inaugure chaque année l’entrée en Carême des chrétiens.  Le Carême est ce temps de conversion de quarante jours, qui précède la Semaine Sainte et Pâques. C'est ce temps béni donné à nous chrétiens, pour avancer vers la joie pascale et accueillir le Mystère de Pâques avec un cœur "renouvelé".

 

 

Donne-nous Seigneur, un cœur nouveau !

Mets en nous Seigneur un esprit nouveau !


 

    Prendre le temps, entrer dans le silence pour prier, pour se tourner vers le Christ qui nous accompagne sur le chemin vers la gloire de sa Pâque…

 

    Quarante jours pour revenir à Dieu de tout notre cœur, pour nous purifier, pour intensifier notre relation personnelle avec Jésus, pénitence, retour sur nous-mêmes, prière, jeûne et partage.


 

Signet désert Bis

 

 

 

 Bible ouverte - llillo image GoogleLa Liturgie de la Parole de la messe de ce mercredi particulier est toute orientée vers le jeûne, la pénitence, la prière (Joël, Psaume, St Paul, Évangile de Matthieu) mais aussi le partage.

 

 

 etoile 107Du fond des âges,  parvient jusqu’à nous  la Parole du Seigneur transmise par le Prophète Joël (Livre de Joël 2, 12-18) :


« …Revenez au Seigneur votre Dieu,

car Il est tendre et miséricordieux,

lent à la colère et plein d’amour,

renonçant au châtiment. » 


Signet désert

    etoile 107Le psaume 50 est la réponse, la prière de l’homme qui se reconnaît pécheur et aspire à se réconcilier avec son Dieu.

 

 

Psaume 50 (3-6,12-14,17)

 

Miserere

 

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,

Selon ta grande miséricorde, efface mon péché.

Lave-moi tout entier de ma faute,

Purifie-moi de mon offense.

 

Oui, je connais mon péché,

Ma faute est toujours devant moi.

Contre toi, et toi seul, j’ai péché,

Ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

 

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,

Renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Ne me chasse pas loin de ta face,

Ne me reprends pas ton esprit saint.

 

Rends-moi la joie d’être sauvé ;

Que l’esprit généreux me soutienne.

Seigneur, ouvre mes lèvres,

Et ma bouche publiera ta louange.


 

Signet désert

 

etoile 107La seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (5,20-21. 6,1-2) est un vibrant appel à se réconcilier avec Dieu sans attendre, à ne pas laisser se perdre la grâce reçue de Dieu lors du baptême :

 

« Frères, nous sommes les ambassadeurs du Christ

et par nous, c'est Dieu lui-même qui, en fait,vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous le demandons,

laissez-vous réconcilier avec Dieu…

... Nous vous invitons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu. Car il dit dans l'Écriture :

Au moment favorable Je t'ai exaucé,

au jour du salut je suis venu à ton secours.

Or, c'est maintenant le moment favorable,

c'est maintenant le jour du salut. »

 

 

Signet désert

 

 

etoile 107L’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (6,1-6,16-18) est un guide sûr pour vivre "comme des justes" sous le regard du Seigneur pendant ce Carême et tous les jours de notre vie…  Il nous dit comment partager, comment prier et comment jeûner…

 

 

croix2Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d'agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n'y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

  Ainsi, quand tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi,…

… Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle… 

 

 … Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle...»

 

 

Signet désert

 

 

 

Imposition des Cendres


 Les Cendres images - 2010 Paroisse Saint-Mathias-sur-RichelieuQuarante jours avant de célébrer Pâques, la communauté chrétienne que l’on appelle l’Église, se marque de cendres en signe de pénitence et de conversion. L’imposition de cendres est liée à la demande de pardon. 

 

   C’'est au IXe siècle que, le premier jour du Carême, l’imposition des mains sur les pénitents s’est accompagnée de l’imposition de cendres. Puis cette pratique, réservée à quelques uns pénitents volontaires, s’est étendue à l’ensemble de la communauté chrétienne "en marche vers Pâques". Si bien que ce premier jour du Carême est devenu pour tous le Mercredi des Cendres.

 

    etoile 107 Le prêtre au cours de la messe de ce mercredi célèbre la Liturgie des Cendres.

 Après les lectures de la Parole de Dieu et l’homélie, le célébrant bénit les Cendres (rameaux de l’année précédente brûlés et recueillis dans une coupe). L’assemblée défile devant l’autel où le prêtre trace avec la cendre un signe de croix sur le front ou dans les mains ouvertes de chaque fidèle en disant au choix, ou en alternance, ces paroles bouleversantes :     

 

etoile 035"Souviens-toi que tu es poussière

et que tu retourneras à la poussière."

 

…  Ces paroles nous rappellent notre condition de créatures mortelles, la réalité banale de notre existence quotidienne, mais c’est aussi le signe d’un nouveau départ "sur le chemin qui nous ramène à notre poussière originelle". Ce nouveau départ fait un écho plein d’espérance aux paroles du prophète  Ézéchiel (18, 32) "Convertissez-vous et vivez !"  et à  celles accompagnant aussi ce rite :


etoile 035"Convertissez-vous et croyez à l’Evangile."

… nous dit que l’essentiel, comme nous l’a appris Jésus, est de se convertir : donc de se tourner vers Dieu, en se mettant à l’écoute de sa Parole.

 

 

Signet désert Bis

 

 

 

 VracImages Rose Rouge Horizontale G 001N'oublions jamais que près du Seigneur se trouvent l'Amour et le Pardon : engageons-nous avec confiance "au désert" avec Jésus pour le Carême. Que le Seigneur nous aide à tenir nos promesses de ce Mercredi des Cendres !


 

Signet désert

 

 

 Notes

 

>>>  "Conversion"  : vient du latin "convertere" qui signifie "faire retourner"

 Le "Carême" est donc cette période de quarante jours (du latin "quadragesima") consacrée à la préparation de Pâques.

>>> Des questions sur le Carême ? Consulter le site catholique.org.

>>> Le site  croire.com propose d'aider à "Vivre du fond du cœur la montée vers Pâques" et relate l'histoire du Mercredi des Cendres  ICI.

>>> Le site Retraite dans la Ville en ligne propose, cette année" de profiter du carême pour se donner du temps : du temps pour faire le point sur sa vie et du temps pour chercher Dieu."  avec pour thème : « Eveille-toi, ô toi qui dors! » (Ep 5, 14) et

 la participation des sœurs moniales dominicaines de Taulignan.

L'inscription gratuite est gratuite pour la durée du Carême.

>>> On peut lire l’intégralité du Psaume 50 (Miserere) dans la Bible évidemment, et en ligne  ICI.

  > En ce moment plusieurs blogs en publient des extraits, dont celui de Bongo : le blog de  ptitepart.overblog.

 

>>> Une belle prière, pour ce temps de Carême, à cueillir dans Le Jardin du Pélerin.


  Signet désert

 

 

 

 

Barre fin article


Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 20:15

2440558-notes-de-musique Bis

2440558-notes-de-musique Bis

Notes de musique en farandole _ Image perso  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charles Trenet pochette Album Platinum - photo réduite 5099907195853 6

   Il y a dix ans, le 19 février 2001, s’éteignait un grand artiste sympathique et plein de talent : Charles Trenet à l’âge de 87 ans. Surnommé "Le Fou Chantant", il débordait de fantaisie et a écrit de nombreuses chansons, dont l’accent résonne encore dans nos souvenirs. Qui ne se souvient de son sourire éclatant et ne garde au cœur l’écho de ses poèmes chantés ?

 Parmi les plus populaires, on pourrait citer : La Mer, Y'a d'la joie, Je chante, Douce France, La Romance de Paris, Moi, j'aime le music-hall, Le Soleil et la Lune, Le Jardin extraordinaire, Que reste-t-il de nos amours ?...  

L’âme des poètes poème publié ici est chanté par son auteur.

 

    Charles Trenet a fréquenté le Lycée Arago de Perpignan, où son pèrePerpignan -Statue et Place Arago avec lycéens dans les Années 20 - Image perso à partir d'une carte postale ancienne était notaire et violoniste amateur.

    Hasards de la vie mon père, né à Terrats  un mois après ce condisciple célèbre, était pensionnaire à Arago à la même époque.  Charles Trenet, qui a eu la chance de survivre dix ans à mon père, était bien connu pendant ces années de lycée comme boute-en-train, original et farfelu…  A 15 ans, il est renvoyé du lycée (1928) et rejoint sa mère remariée à Berlin, où il fréquente une école d’art.


   Paris Montparnasse - Le Dôme Années 30 - Image perso à partir d'une carte postale ancienne De retour  en France, il convainc son père de son désir d’étudier le dessin et l’architecture – son grand-père est architecte – à l’Ecole des Arts décoratifs. Il « monte » donc à Paris dans les années 30. Sa passion pour le dessin et ses études d'art lui permettront de réaliser plus tard la plupart de ses affiches...

     Il travaille dans un studio de cinéma, fréquente les artistes de Montparnasse et les cabarets parisiens. Il y rencontre  Antonin Artaud,  Jean Cocteau,  Max Jacob,  Jean Sablon ,  Joséphine Baker … En 1933 il forme un duo avec  Johnny Hess, pianiste et chanteur suisse. Ils se produisent au  Palace au cabaret Le Fiacre. De cette époque datent quelques unes de ses plus célèbres chansons, dont  il compose les paroles et la musique : Y'a d'la joie, Je chante, Fleur bleue, Vous qui passez sans me voir, etc.

   C’est le début du succès et de la notoriété, qui ne se démentiront pratiquement pas à travers les aléas de la guerre et de la vie.

Charles Trenet - Dessin de Jean Cocteau 1955

    Marseille 1937, il devient le Fou Chantant au cabaret du Grand Hôtel Noailles.

    La guerre finie, il poursuit une longue carrière fructueuse et parcourt le monde, enchantant son public de Paris à New-York, Montréal, Rio…

    Après des adieux à l’Olympia en 1975, il participe au Festival « Juste pour rire » de Montréal et ne quittera plus la scène.

    Mai 1993, il triomphe une fois de plus, sur scène à l’Opéra Bastille, en fêtant ses 80 ans.

     Les années se succèdent, sans que le succès n’abandonne Charles Trenet, notre sympathique Fou Chantant. Sa renommée a traversé le siècle et perdure encore dix ans après sa mort, puisque de nombreux artistes, plus ou moins doués ou inspirés, s’essayent à chanter ses mélodies ou à pasticher les paroles de ses chansons poèmes.

    En novembre 1999, il donne son dernier concert en chantant assis à la salle Pleyel à Paris : l’âge et la maladie sont là. Après deux attaques successives, il meurt à 87 ans, le 19 février 2001 à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil.

    En 1999,  c'est la consécration de ses talents d’artiste qui a donné du bonheur à des générations d'amis de la musique et de la poésie tout au long du XXe siècle : il est reçu membre de l’Académie des Beaux Arts.

 

 

2440558-notes-de-musique Bis

 

 

    Poète et artiste dans l'âme, il disait :

 "Chez moi, il y a un rêve permanent. Je ne vois pas les choses telles qu'elles sont." 

 

    Plein de gaité et de joie de vivre le plus souvent, il disait aussi :

 "Il faut garder quelques sourires pour se moquer des jours sans joie.

 

     ... C’est sans doute à ces "jours sans joie", teintés cependant de quelques sourires nostalgiques, que l’on doit ses mélodies plus mélancoliques mais si belles, comme celle que Charles Trenet chante ici.

 

 

 

2440558-notes-de-musique Bis

 

 

L’âme des poètes

 

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues
La foule les chante un peu distraite
En ignorant le nom de l'auteur
Sans savoir pour qui battait leur cœur
Parfois on change un mot, une phrase
Et quand on est à court d'idées
On fait la la la la la la
La la la la la la

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues
Un jour, peut-être, bien après moi
Un jour on chantera
Cet air pour bercer un chagrin
Ou quelque heureux destin
Fera-t-il vivre un vieux mendiant
Ou dormir un enfant
Ou, quelque part au bord de l'eau
Au printemps tournera-t-il sur un phono

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leur âme légère court encore dans les rues

Leur âme légère, c'est leurs chansons
Qui rendent gais, qui rendent tristes
Filles et garçons
Bourgeois, artistes
Ou vagabonds.

Longtemps, longtemps, longtemps
La la la...

 

 

2440558-notes-de-musique Bis

 

 

2440558-notes-de-musique Bis

 

 Pour aller plus loin...

 

... On pourra consulter de nombreux sites Internet qui ont inspiré cette esquisse de la brillante carrière de Charles Trenet.

 

Sources biographiques

               http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Trenet

               http://www.live2times.com/

               http://armorpassion.com/

               http://www.edrmartin.com/

 

 

Autres sites

 

AFP  Un article intitulé « Charles Trenet, disparu il y a 10 ans, a "passé sa vie à vivre son enfance" » de Bernadette Rey (AFP). 

 

 Knol  propose une biographie et deux vidéos de cet artiste chantant en concert  "Boum" et "L’âme des  poètes".

 

 

Sur le Quartier du Montparnasse

       On pourra se référer aux sites suivants :

       Wikipedia,  Histoire en Ligne 

           PARIS EN IMAGES

        pour découvrir une galerie de photos du temps passé.

 

 

 Charles Trenet chante pour notre plaisir sa jolie poésie "L'âme des poètes"

 

2440558-notes-de-musique Bis

2440558-notes-de-musique Bis

 

 

 

 

Barre fin article

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 00:15

,

 

 Pourquoi la Mer ? La mer, dont les vagues déferlent depuis l’horizon, évoque une liberté à conquérir, les risques de cette aventure à affronter avec courage. Qui peut maîtriser la force de ses vagues ? Elles sont symbole vainqueur de cette soif de liberté et de dignité, qui anime et soulève les Peuples du Maghreb et du Machrek depuis plusieurs semaines : telles les vagues de la mer, à la force indomptable, ces désirs de liberté et de démocratie vont submerger tous ces pays en balayant leurs dictatures dans les poubelles de l’Histoire. - En pleine mer - Capture Ecran Internet

Pourquoi la mer ? Faire glisser la souris sur l'image

 

Oiseau Coeur de lumière image575 

 

   En ce début de l’année 2011, un grand espoir s’est levé, un grand vent de liberté a soufflé sur les bords de la Méditerranée, et au delà. Les peuples, leurs jeunes sont en marche dans tout le monde arabo musulman pour se libérer des dictateurs, plus ou moins élus, qui les oppriment depuis des décennies avec la complicité des gouvernants occidentaux…


L'Histoire est en marche.


    Tunisie, Algérie, Egypte, Jordanie, Yémen, Bahreïn, Libye, Irak, Iran… la jeunesse s’élance, entraînant leurs pays avec elle, pour reconquérir leur dignité d’hommes et de citoyens, pour choisir leur destin, librement, comme le font les Occidentaux. 


Andrée-Chedid - 1920-2011La grande romancière et poétesse Andrée Chedid s’est éteinte le 6 février dernier pendant que sur les bords du Nil, au Caire où elle était née il y a quatre vingt dix ans, le peuple égyptien secouait pacifiquement le joug de la dictature.

 

Ce sont les « rêves qui poussent en avant » l’humanité.  Andrée Chedid a écrit ce magnifique poème à l’intention de la Jeunesse en l’encourageant à ne pas cesser de rêver...

 

Zellige rosacet

 

 

Jeunesse

 

Jeunesse qui t'élances
Dans le fatras des mondes
Ne te défais pas à chaque ombre
Ne te courbe pas sous chaque fardeau
Que tes larmes irriguent
plutôt qu'elles te rongent
Garde-toi des mots qui dégradent
Garde-toi du feu qui pâlit
Ne laisse pas découdre tes songes
Ni réduire ton regard
Jeunesse entends-moi
Tu ne rêves pas en vain.

 

Andrée Chédid

 

 

 

Zellige rosacet

 

 

 

OUJDA zellige rouge 1266926747plateau zellige tp02Ce poème, sur  la jeunesse, est extrait du texte "Tant de corps et tant d'âme", dans le recueil "Poèmes pour un texte 1970-1991", éditions Flammarion, 1991.

 

 En France avec sa famille depuis 1948, Andrée Chedid  poète, romancière, dramaturge, essayiste a écrit, en français, de nombreux  ouvrages et recueils de poésie :

OUJDA zellige rouge 1266926747plateau zellige tp02

Voir sa bibliographie

 

OUJDA zellige rouge 1266926747plateau zellige tp02

    Sa biographie se trouve sur le site (en anglais)  

 

    Passionnée par la vie, elle en a été le chantre.  Les interrogations sur la condition humaine, les liens entre l’homme et le monde, les relations humaines font la richesse et la diversité de son talent.  Au travers de son œuvre, elle engage tout homme à reconnaître "l’Autre dans sa différence, aussi bien culturelle que religieuse "

 

     Cette phrase lue dans "Néfertiti et le rêve d'Akhenaton" exprime bien l’esprit qui devait être celui d’Andrée Chedid : "L'impossible est le seul adversaire digne de l'homme".

     

     Son immense amour de la vie avivait sa lucidité comme elle le disait : "Je veux garder les yeux ouverts sur les souffrances, le malheur, la cruauté du monde, mais aussi sur la lumière, sur la beauté, sur tout ce qui nous aide à nous dépasser, à mieux vivre, à parier sur l'avenir"

 

 

 

Fleur de Lotus Gwadlup DSC02134 - Album photos privé

 

 

Notes

 

Zellige rosacet

 La photo d'Andrée Chedid a été publiée sur l'hébdomadaire   ELLE .

 

Zellige rosacet

  L'Histoire en marche : pour en savoir plus, consulter différents sites. Tous les grands médias français ont suivi les événements de ces dernières semaines en Tunisie, Égypte, Algérie et dans les autres pays du Machrek, avec des interprétations diverses et quelques inquiétudes...

 

Zellige rosacet  D'autres sites Internet ont une autre approche, qu'il est bon de connaître. Parmi ceux-ci en vrac :  Courrier International, Aljazeera (en anglais),  L'Orient le jour,  Al-Oufok, La Croix, Guysen International News (en français),  AlterInfo,  Mediapart, etc...


Zellige rosacet Les analyses du Monde Diplomatique ne manquent, en général, pas d'intérêt ; dans l'actualité de cette semaine un article sur l'Algérie : "l'Algérie marchera-t-elle pour la démocratie".


Zellige rosacet  Deux sites sortant des sentiers battus et des idées reçues dans l'Héxagone :


le Blog d' Eva R-sistons

 

Le site Alter Info

 

À chacun de se faire sa propre opinion sur les  événements actuels, à la lumière des diverses interprétations médiatiques ...


 Bonnes lectures à tous.

 


Zellige rosacet

 

 

 

 

 

 

Barre fin article

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 11:57

 

PC170019 Paris Notre-Dame nuit neige reduct01 _Photo Wikipédia

  Cathédrale Notre Dame de Paris la nuit

 

 

 

Signet Aurore

 

 

 

     Mgr André Vingt-Trois, Archevêque de Paris, offre à notre méditation ce magnifique texte : " Être lumière dans le monde ".

    Il reprend le thème de "la lumière ", celui de la  liturgie de la Parole célébrée lors de la messe dominicale du 6 février 2011.

    On peut dire que la  liturgie de la Parole est le service – au sens noble du terme - de la Parole de Dieu, transmise par les Ecritures de la Bible (Ancien et Nouveau Testament). Après les rites de l’accueil des fidèles à la Messe, se déroulent ceux de la Liturgie de la Parole. Cf. l’étymologie du mot liturgie  ICI


Cinquième dimanche du temps ordinaireBible ouverte NUENEN v2

 

Livre d'Isaïe 58,7-10.

 

Ps 112(111),4-5.6-7.8-9

 

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2,1-5.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,13-16.


Signet Aurore

 

 

      Mgr Vingt-Trois pose les questions essentielles, que peut se poser tout homme.  Sa pensée rejoint celle du Prophète Isaïe et ses conseils pour vivre sous le regard du Seigneur.

 Pour nous chrétiens, comment mettre nos pas dans ceux de Jésus, afin que notre vie témoigne, en vérité, de la foi qui nous anime, pour être avec le Christ et l’aide du Saint Esprit, des lumières pour tous nos frères sans exclusive.

 

      Ce texte est publié sur  le site de St Nicolas des Champs (Paris 5e)

 

 

Son Excellence Monseigneur Vingt-trois _ Photo WikipédiaSon Excellence Monseigneur Vingt-trois _ Photo Wikipédia

La question suscitée par la lumière qui irradie notre vie est celle de son origine. Et cette question, c’est à chacun de nous qu’elle est posée, ouvertement ou discrètement, mais toujours comme une question de la liberté personnelle devant des signes qui disent quelque chose sur le sens de l’existence et sur la destinée de l’homme. Qui t’a changé ? Qui a renouvelé ta vie ? Qui t’a donné cette liberté souveraine devant ce monde ? Contrairement à ce que pensent beaucoup de nos contemporains, l’évangélisation et l’apostolat ne relèvent pas du prosélytisme. Ils sont d’abord une réponse à la question suscitée par des vies menées selon la lumière du Christ.

Nous sommes bien porteurs d’une parole et d’un message et nous n’avons pas l’intention de les camoufler pour nous conformer aux modes dominantes et à la pensée correcte. Mais, le premier moyen de communication de cette parole et de ce message, c’est notre manière de vivre, qui devient source d’interrogation. Qu’importe au monde que nous aimions les pauvres et que nous les servions si nous ne vivons pas un réel détachement des biens ! Qu’importe au monde que nous soyons pour la paix entre les peuples si nous y travaillons par les moyens de la violence et de la force contre le droit ! Qu’importe au monde que nous appelions à la fidélité de l’amour si nous ne sommes pas résolus à nous donner tout entiers, sans esprit de retour !

Mais, si nous « vivons comme des fils de la lumière », alors, avec le Christ, nous devenons lumière du monde et lumière pour le monde.

 

Cardinal André Vingt-Trois.

 

Signet Aurore

 

 

 

 

 

 

Barre fin article

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 18:40

 

Eveille l'aurore - Aurore abstraite Malwa (Pologne)

Éveille l'Aurore, sois le sel de la terre !


 

        En ce premier dimanche de février, qui suit de près la eête de la Présentation de l’Enfant Jésus au Temple (ou fête de la Chandeleur le 2 février), la liturgie de la Parole appelait les fidèles à témoigner, par et, dans leur vie de Jésus « Lumière du monde »

 

             La lecture du Prophète Isaïe, le Psaume 111, la première lettre de St Paul au Corinthiens préparaient à merveille la Parole de l’Évangile transmise par St Matthieu (5,13-16).

 

 Jésus disait à ses disciples, rassemblés sur la montagne : 

 

 

Vous êtes le sel de la terre…

Vous êtes la lumière du monde… 

 

Il les exhortait à ne pas laisser le sel se dénaturer,

à ne pas mettre une lampe allumée "sous le boisseau".

Et, Il ajoutait :


… Que votre lumière brille devant les hommes :

alors en voyant ce que vous faites de bien,

ils rendront grâce à votre Père qui est aux cieux.

 


     etoile 107Voici le magnifique texte d’Isaïe lu en première lecture (Is 58, 7-10) ; il s'y révèle véritable précurseur de l’amour du prochain, de la Caritas, par les conseils qu'il donnait aux juifs de son temps avec cette promesse, pour ceux qui les suivaient, de refléter la gloire et la lumière du Seigneur :

 

 

Alors ta lumière jaillera comme l'aurore !

  Partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable.

 

 

Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement.

 

 

Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera.

Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra Si tu cries, il dira : "Me voici."

 

 

Si tu fais disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante,
si tu donnes de bon cœur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi.

 

 

 

 

 

 

      croix2L’Apôtre Paul écrivait aux Corinthiens (1 Co 2,1-5) que ce n’était pas "le prestige du langage humain"  qui lui permettait de proclamer l’Evangile, mais la puissance de l’Esprit Saint qui agissait :

"pour que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes,

mais sur la puissance de Dieu."


etoile 107   Entre les deux lectures d'Isaïe et de St Paul, l'assemblée a récité les versets (4-5.6-7.8-9) du  Psaume 111 chantant entre  chaque strophe ce refrain  "Dans la nuit de ce monde, brille la lumière du juste"

 

 

etoile 035Le choix des  hymnes accompagnait magnifiquement cette Liturgie de la Parole.


       etoile 107Sur les chrétiens dont la vocation est de vivre

"comme des fils de la lumière  ", afin de devenir avec le Christ "lumière du monde et lumière pour le monde ", l’Archevêque de Paris, cardinal depuis 2007, Mgr André Vingt-Trois offre - pour ce 5eme dimanche du temps ordinaire - une lumineuse méditation qui est publiée sur ce site dans l'article : "Être lumière dans le monde - Cardinal Vingt-Trois".

 

Sources de ce texte : Site de St Nicolas des Champs 

                                   Magnificat n° 219 Février 2011

 

 

 

 

 

etoile reflets1

 

 

 

Barre fin article

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 22:56

 

 

fable de la fontaine - illustration Oudry - la mort et le mourant

 

 

 

La Mort et le Mourant


La mort ne surprend point le sage ;
Il est toujours prêt à partir,
S'étant su  lui-même avertir
Du temps où l'on se doit résoudre à ce passage.
  Ce temps, hélas ! embrasse tous les temps :
Qu'on le partage en jours, en heures, en moments,
Il n'en est point qu'il ne comprenne
Dans le fatal tribut ; tous sont de son domaine ;
Et le premier instant où les enfants des rois
Ouvrent les yeux à la lumière,
Est celui qui vient quelquefois
Fermer pour toujours leur paupière.
Défendez-vous par la grandeur,
Alléguez la beauté, la vertu, la jeunesse,
La mort ravit tout sans pudeur
Un jour le monde entier accroîtra sa richesse.
Il n'est rien de moins ignoré,
Et puisqu'il faut que je le die,
Rien où l'on soit moins préparé.
Un Mourant qui comptait plus de cent ans de vie,
Se plaignait à la Mort que précipitamment
Elle le contraignait de partir tout à l'heure,
Sans qu'il eût fait son testament,
Sans l'avertir au moins. Est-il juste qu'on meure
Au pied levé ? dit-il : attendez quelque peu.
Ma femme ne veut pas que je parte sans elle ;
Il me reste à pourvoir un arrière-neveu ;
Souffrez qu'à mon logis j'ajoute encore une aile.
Que vous êtes pressante, ô Déesse cruelle !
Vieillard, lui dit la mort, je ne t'ai point surpris ;
Tu te plains sans raison de mon impatience.
Eh n'as-tu pas cent ans ? trouve-moi dans Paris
Deux mortels aussi vieux, trouve-m'en dix en France.
Je devais, ce dis-tu, te donner quelque avis
Qui te disposât à la chose :
J'aurais trouvé ton testament tout fait,
Ton petit-fils pourvu, ton bâtiment parfait ;
Ne te donna-t-on pas des avis quand la cause
Du marcher et du mouvement,
Quand les esprits, le sentiment,
Quand tout faillit en toi ? Plus de goût, plus d'ouïe :
Toute chose pour toi semble être évanouie :
Pour toi l'astre du jour prend des soins superflus :
Tu regrettes des biens qui ne te touchent plus
Je t'ai fait voir tes camarades,
Ou morts, ou mourants, ou malades.
Qu'est-ce que tout cela, qu'un avertissement ?
Allons, vieillard, et sans réplique.
Il n'importe à la république
Que tu fasses ton testament.

 

La Mort avait raison. Je voudrais qu'à cet âge
On sortît de la vie ainsi que d'un banquet,

Remerciant son hôte, et qu'on fît son paquet ;
Car de combien peut-on retarder le voyage ?
Tu murmures, vieillard ; vois ces jeunes mourir,
Vois-les marcher, vois-les courir
A des morts, il est vrai, glorieuses et belles,
Mais sûres cependant, et quelquefois cruelles.
J'ai beau te le crier ; mon zèle est indiscret :
Le plus semblable aux morts meurt le plus à regret

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

etoile 035La Fontaine  s’est inspiré, pour écrire cette fable de  Laurentius Abstemius, humaniste italien, né à la fin du XVe siècle. Abstemius était bibliothécaire du Duc d’Urbino durant la papauté d’Alexandre VI, et avait traité ce sujet dans sa fable 99 "Le vieillard qui voulait remettre sa mort à plus tard" (recueil Nevelet).
 Cette fable fait suite aux deux autres fables sur le thème de la mort chez notre célèbre fabuliste français. On peut les lire en cliquant sur la vignettefable de la fontaine - illustration oudry - la mort et le m

 

 


Barre fin article

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 19:02

 

fable de la fontaine - illustration Oudry - la mort et et le bûcheron

fable de la fontaine - illustration Oudry - la mort et le malheureux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Signet hr2-copie-1

 

 

         La fable d’ Esope "Le vieillard et la Mort", que l’on peut lire ci-dessous, a inspiré à  Jean de La Fontaine trois autres fables sur le thème de l’Homme face à la Mort:

 La Mort et le Malheureux - La Mort et le Bûcheron

La Mort et le Mourant

    N'étant pas de celles que l'on apprenait souvent en classe, ces fables ne sont pas des plus connues, mais elles rejoignent les préoccupations actuelles de la société française sur ce sujet, et les débats du Sénat sur l'euthanasie des 25-26 janvier 2011.


     Ces fables montrent combien tous les hommes sont attachés à leur existence, aussi misérable soit-elle.


Selon un dicton catalan 

 "Payer et mourir, on a toujours le temps !

                                                                  

 

Le Vieillard et la Mort

Barre Rouge VertictaleUn jour un vieillard ayant coupé du bois, le chargea sur son dos. Il avait un long trajet à faire. Fatigué par la marche, il déposa son fardeau et il appela la Mort.

La Mort parut et lui demanda pour quel motif il l’appelait. Le vieillard répondit :  "C’est pour que tu me soulèves mon fardeau…"

 

 

 

 

Signet hr2-copie-1


 

etoile 035Chez La Fontaine, " La Mort et le Malheureux " (I, fable 15), premier exemple des "fables doubles" est suivie de " La Mort et le Bûcheron " (I, fable 16 – la plus connue des trois : source  Esope)


 

        La Mort et le Malheureux


    Un Malheureux appelait tous les jours
  La mort à son secours;
    Ô Mort, lui disait-il, que tu me sembles belle !
Viens vite, viens finir ma fortune cruelle.
La mort crut en venant, l'obliger en effet.

 

Elle frappe à sa porte, elle entre, elle se montre.
    Que vois-je ! cria-t-il, ôtez-moi cet objet ;
Qu'il est hideux ! que sa rencontre
Me cause d'horreur et d'effroi !
N'approche pas, ô Mort ; ô Mort, retire-toi.

 

Mécénas fut un galant homme :
Il a dit quelque part : Qu'on me rende impotent,
Cul-de-jatte, goutteux, manchot, pourvu qu'en somme
Je vive, c'est assez, je suis plus que content.

 

Ne viens jamais, ô Mort ; on t'en dit tout autant.

 


Signet hr2-copie-1

 


La Mort et le Bûcheron


Un pauvre bûcheron, tout couvert de ramée,
Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
Gémissant et courbé, marchait à pas pesants,
Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
Enfin, n'en pouvant plus d'effort et de douleur,
Il met bas son fagot, il songe à son malheur.
Quel plaisir a-t-il eu depuis qu'il est au monde ?
En est-il un plus pauvre en la machine ronde ?
Point de pain quelquefois, et jamais de repos.
Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,
Le créancier et la corvée
Lui font d'un malheureux la peinture achevée.
Il appelle la Mort ; elle vient sans tarder,
Lui demande ce qu'il faut faire.
C'est, dit-il, afin de m'aider
A recharger ce bois ; tu ne tarderas guère.

Le trépas vient tout guérir ;
Mais ne bougeons d'où nous sommes :
Plutôt souffrir que mourir,
C'est la devise des hommes.

 

 

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

 

 

etoile 035On peut lire la troisième fable : La Mort et le Mourant (VIII.fable I) en cliquant sur la vignette


fable de la fontaine - illustration oudry - la mor-copie-1


Barre fin article

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 20:15

 

SENAT - 26 janvier 2011 - Rejet de la Loi sur l'euthanasie

 

  Au Sénat - Nuit du 25 au 26 janvier 2011

 

Pax Americana 2

 

 

Quelque soit notre position, cela nous concerne tous.

C'est de notre seule responsabilité personnelle.

 

      Dans la nuit du mardi au mercredi 26 janvier 2011,

la majorité des sénateurs présents a rejeté, par 170 voix contre 142, la  proposition de loi élaborée et adoptée par la Commission des Affaires sociales du Sénat le 18 janvier 2011, à partir des propositions de loi présentées par les sénateurs Alain Fouché (UMP) le 23 octobre 2008, Guy Fischer (PCF) le 13 octobre 2010 et Jean-Pierre Godefroy(PS) le 12 juillet 2010.

       La Commission des Affaires sociales du Sénat a donc procédé le 18 janvier 2011 "à l'examen du rapport de M. Jean-Pierre Godefroy sur les propositions de loi  n° 659 (2009-2010) de M. Jean-Pierre Godefroy et plusieurs de ses collègues, relative à l'aide active à mourir,  n° 31 (2010-2011) de M. Guy Fischer et plusieurs de ses collègues, relative à l'euthanasie volontaire, et  n° 65 (2008 2009) de M. Alain Fouché, relative à l'aide active à mourir dans le respect des consciences et des volontés". Le  compte rendu des débats met en lumière les motivations des uns et les réticences des autres (Cf. site du Sénat)


        Cette loi visait à instaurer la légalisation de l’euthanasie, celle du suicide assisté à la charge des médecins traitants.


        Le respect de la vie, de toute vie,

                                 semble l’avoir emporté.

 

       Lors de l'examen de la proposition de loi par le Sénat, plusieurs amendements ont été déposés : l'adoption de huit d'entre eux a vidé le texte de sa substance. Une vidéo du Sénat montre les moments forts des débats.

 

         Les promoteurs de cette loi vont revenir à la charge pour tenter de la faire adpoter, à la "faveur" d'un cas douloureux, suscitant à juste titre émotion et compassion de tous.  Ils prétendent pourtant défendre la dignité humaine...

 Qui sont-ils pour juger de la dignité d'une vie, légiférer et décider, selon leurs critères mortifères, si une vie mérite ou non d'être vécue ?


       Nous ne devons laisser ce pouvoir de juger de la dignité de notre vie à  Personne !

       Comment peut-on concevoir de faire supporter à quelqu’un d’autre la responsabilité de sa propre mort ?  Est-ce la vocation d’un médecin de donner la mort ? Quelle confiance peut-il exister entre patient et médecin, dans le contexte d’une mort programmée ?

   

       Par ce biais de l’euthanasie volontaire, c’est la peine de mort, abolie en 1981, qui est restaurée ! C’'est la porte ouverte à toutes sortes de dérives, à tous les "effets pervers" qui ne manqueront pas de se produire... De plus autre aspect sordide : le suicide assisté aura un coût à la charge des citoyens !


      Toute personne sensée se refusera à financer des projets de mort : alors, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, exercez donc vos talents et vos imaginations à élaborer des lois garantissant la meilleure vie possible à vos concitoyens de la naissance à leur mort naturelle.


     Rester vigilant s'impose !


       C'est pourquoi il faut continuer le combat pour la Vie, l'accompagnement des malades, des handicaps jusqu'au bout, en rejoignant tous ceux (56.000 à ce jour) qui ont signé l'Appel au monde politique :

 

     Voir la pétition ici 

↓ 

Stop à l'euthanasie


 

 

SERINGUE products isn BD integra syringe Bis      Précisons la signification du mot "euthanasie" : "à l'origine, l'euthanasie (du grec : ευθανασία - ευ, bonne, θανατ mort) désigne l'acte mettant fin à la vie d'une autre personne pour lui éviter les [affres] de l'agonie"

     

          Depuis plusieurs années, on assiste en Europe à des offensives répétées en faveur du "suicide assisté", et en France aux tentatives de vider de son sens la Loi Léonetti (2005) relative aux droits des malades et à la fin de vie (pas d’acharnement thérapeutique – accès aux soins palliatifs) .  


      Les affirmations du sénateur de Guy Fischer, relatives aux devoirs des médecins laissent assez perplexe…  Son exposé de motifs de légalisation de l’euthanasie, ainsi que ceux de ses deux collègues pré cités, doivent être lus avec attention. L’argumentation s’appuie sur quelques cas douloureux. On peut lire aussi :

      "Pour notre part, nous considérons que la mort est inhérente à la vie et qu'elle n'est pas toujours la conséquence d'un dysfonctionnement physiologique. Ainsi le rapport du médecin à la mort est-il double : s'il est de son devoir d'éviter à son patient de succomber aux conséquences d'une affection curable, il lui revient aussi de l'aider dans cette phase naturelle et normale de la vie qu'est la mort.

    Aussi nous estimons que l'euthanasie ne contrevient pas au serment d'Hippocrate, bien au contraire : il place, jusqu'à la limite ultime, le patient au cœur des actes médicaux réalisés par le médecin." (Guy Fischer)


     Selon le code de déontologie médicale, quels sont donc les devoirs des médecins envers leurs patients ?

 

    Les médecins prêtent, de nos jours, une version actualisée du Serment d'Hippocrate :

 

 Serment médical

hippocrate caducee serment

  "Au moment d'être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité.

 ….

. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l'humanité.

Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies.  Je ne provoquerai jamais la mort délibérément. …" » 


   Le Serment d’Hippocrate  stipule, entre autres, ceci :

 

« "Je jure par Apollon médecin, par Esculape, Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, et je les prends à témoin que, dans la mesure de mes forces et de mes connaissances, je respecterai le serment et l'engagement écrit suivant :
….

Dans toute la mesure de mes forces et de mes connaissances, je conseillerai aux malades le régime de vie capable de les soulager et j'écarterai d'eux tout ce qui peut leur être contraire ou nuisible. Jamais je ne remettrai du poison, même si on me le demande, et je ne conseillerai pas d'y recourir. Je ne remettrai pas d'ovules abortifs aux femmes. …"


 

Pax Americana 2

 

 


Barre fin article

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 16:19

 

Hinrichtung Ludwig des XVI - Gravure allemande sur cuivre, 1793, de l'exécution du Roi Louis XVI

 

 Exécution du Roi Louis XVI  le 21 janvier 1793

Paris, Place de la Révolution (la Concorde actuellement)

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

Guillotine JB Louvion - XVIIIe siècle

    Il y a 218 ans, le roi de France Louis XVI, citoyen Louis Capet pour les révolutionnaires de ces terribles années-là, était guillotiné à Paris sur la Place de la Révolution (de nos jours, la Place de la Concorde).

 

    Depuis tous les ans, le 21 janvier date anniversaire de la mort de Louis XVI, des Français royalistes, et d’autres émus par ce destin tragique, honorent la mémoire de ce roi : des messes sont célébrées à Paris et en d’autres villes…

 

   Après la prise par le peuple de Paris, le 10 août 1792, du Palais de Tuileries - où résidait la famille royale – le roi et sa famille sont incarcérés dans la prison du Temple.

    Le 21 septembre 1792,  La Convention assemblée constituante élue au suffrage universel pour la première fois proclame l’abolition de la royauté. Tout va alors aller vite, malgré les débats houleux entre les députés (Girondins et Montagnards), quant au sort à  réserver au Roi déchu.

    Le 20 novembre 1792, la découverte aux Tuileries de documents secrets dans la fameuse « armoire de fer » prouvant, selon  les révolutionnaires, la trahison de Louis XVI précipite les événements et rend le procès du roi inévitable.

      Voir  ICI et   . Il faut noter que l’authenticité de ces documents n’est pas prouvée selon deux historiens contemporains Paul et Pierrette Girault de Coursac, spécialistes du règne de Louis XVI.

 

    Le procès, sans témoin, débute le 10 décembre 1792.

 

    Le 25 décembre 1792, jour de Noël, il écrit son testament. Après l’avoir rédigé, il dit à  Malesherbes l’un de ses amis défenseurs venu le visiter :

« J'ai arrangé mes petites affaires; à présent ils peuvent faire de moi ce qu'ils voudront. »

       Le lendemain, Louis XVI comparaît devant la Convention. Après la plaidoirie de ses défenseurs, le 28 décembre, il fait une courte déclaration :

Cf.  Convention nationale

 Débats de la Convention nationale [archive], 1828, p. 248

 

« On vient de vous exposer mes moyens de défense, je ne les renouvellerai point ! En vous parlant peut-être pour la dernière fois, je vous déclare que ma conscience ne me reproche rien, et que mes défenseurs ne vous ont dit que la vérité… »

 

      Les jours qui suivent, jusqu’au 16 janvier 1793 date du dernier vote capital, les débats se déroulent à la Convention, débats houleux, pour ne pas dire haineux, aux cours desquels se déchaînent les « ténors » de la Convention pour réclamer « la mort ! » : Danton, Vergniaud, Robespierre, Saint-Just, Marat, Barère, Sieyès, Collot d'Herbois, Billaud-Varenne, Lepeletier de Saint-Fargeau, etc. ... qui, à leur tour, monteront sur l’échafaud…


      Le sort de Louis XVI, celui de son épouse Marie-Antoinette et de leurs enfants, sont scellés…  à 5 voix de majorité !

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

   Voici le Testament de Louis XVI, remis à la Commune le jour de son exécution.

Source ; http://fr.wikisource.org/wiki/Testament_de_Louis_XVI

 

    Ce beau texte profondément humain, empreint de simplicité, d’humilité, de pardon pour ceux qui le condamnent, de reconnaissance pour les amis qui l’ont aidé dans ses épreuves, d’affection pour son épouse et leurs enfants, est celui d’un vrai chrétien. Ce témoignage émouvant mérite d’être connu.

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

 

 

Testament de Louis XVI

25 décembre 1792

 

Avertissement :Le texte est basé sur le manuscrit original et respecte donc la graphie de l'époque.

 

Testament de Louis XVI, rédigé le 25 décembre 1792, envoyé à la Commune de Paris, le 21 janvier 1793.

 


Au nom de la tres Sainte Trinité du Pere du fils et du St Esprit. Aujourd'hui vingt cinquieme jour de Decembre, mil sept cent quatre vingt douze. Moi Louis XVIe du nom Roy de France, etant depuis plus de quatres mois enfermé avec ma famille dans la Tour du Temple a Paris, par ceux qui etaient mes sujets, et privé de toute communication quelconque, mesme depuis le onze du courant avec ma famille de plus impliqué dans un Proces dont il est impossible de prevoir l'issue a cause des passions des hommes, et dont on ne trouve aucun pretexte ni moyen dans aucune Loy existante, n'ayant que Dieu pour temoin de mes pensées et auquel je puisse m'adresser. Je declare ici en sa presence mes dernieres volontés et mes sentiments.

Je laisse mon ame a Dieu mon createur, je le prie de la recevoir dans sa miséricorde, de ne pas la juger d'après ses merites, mais par ceux de Notre Seigneur Jesus Christ qui s'est offert en sacrifice a Dieu son Pere, pour nous autres hommes quelqu'indignes que nous en fussions, et moi le premier.

« Je meurs dans l'union de notre sainte Mere l'Eglise Catholique, Apostolique et Romaine, qui tient ses pouvoirs par une succession non interrompue de St Pierre auquel J.C. les avait confiés. Je crois fermement et je confesse tout ce qui est contenu dans le Symbole et les commandements de Dieu et de l'Eglise, les Sacrements et les Mysteres tels que l'Eglise Catholique les enseigne et les a toujours enseignés. je n'ai jamais pretendu me rendre juge dans les differentes manieres d'expliquer les dogmes qui dechire l'Eglise de J.C., mais je m'en suis rapporté et rapporterai toujours si Dieu m'accorde vie, aux decisions que les supérieurs Ecclésiastiques unis à la Sainte Église Catholique, donnent et donneront conformement a la discipline de l'Eglise suivie depuis J.C. Je plains de tout mon cœur nos freres qui peuvent etre dans l'erreur, mais je ne pretends pas les juger, et je ne les aime pas moins tous en J.C. suivant ce que la charité Chretienne nous l'enseigne.

Je prie Dieu de me pardonner tous mes pechés. J'ai cherché a les connaitre scrupuleusement a les detester et a m'humilier en sa presence, ne pouvant me servir du Ministere d'un Pretre Catholique. Je prie Dieu de recevoir la confession que je lui en ai faite et surtout le repentir profond que j'ai d'avoir mis mon nom, (quoique cela fut contre ma volonté) a des actes qui peuvent estre contraires a la discipline et a la croyance de l'Eglise Catholique a laqu'elle je suis toujours resté sincerement uni de cœur Je prie Dieu de recevoir la ferme resolution ou je suis s'il m'accorde vie, de me servir aussitot que je le pourrai du Ministère d'un Pretre Catholique, pour m'accuser de tous mes peches, et recevoir le Sacrement de Penitence.

« Je prie tous ceux que je pourrais avoir offensés par inadvertance (car je ne me rappelle pas d'avoir fait sciemment aucune offense à personne), ou à ceux à qui j'aurais pu avoir donné de mauvais exemples ou des scandales, de me pardonner le mal qu'ils croient que je peux leur avoir fait.

« Je prie tous ceux qui ont de la Charité d'unir leurs prières aux miennes, pour obtenir de Dieu le pardon de mes péchés.

« Je pardonne de tout mon cœur à ceux qui se sont fait mes ennemis sans que je leur en aie donné aucun sujet, et je prie Dieu de leur pardonner, de même que ceux qui par un faux zèle, ou par un zèle mal entendu, m'ont fait beaucoup de mal.

« Je recommande à Dieu, ma femme, mes enfants, ma sœur, mes Tantes, mes Frères, et tous ceux qui me sont attachés par les liens du Sang, ou par quelque autre manière que ce puisse être. Je prie Dieu particulièrement de jeter des yeux de miséricorde sur ma femme, mes enfants et ma sœur qui souffrent depuis longtemps avec moi, de les soutenir par sa grâce s'ils viennent à me perdre, et tant qu'ils resteront dans ce monde périssable.

« Je recommande mes enfants à ma femme, je n'ai jamais douté de sa tendresse maternelle pour eux; je lui recommande surtout d'en faire de bons chrétiens et d'honnêtes hommes, de leur faire regarder les grandeurs de ce monde-ci (s’ils sont condamnés à les éprouver) que comme des biens dangereux et périssables, et de tourner leurs regards vers la seule gloire solide et durable de l'Éternité. Je prie ma sœur de vouloir bien continuer sa tendresse à mes enfants, et de leur tenir lieu de Mère, s'ils avaient le malheur de perdre la leur.

« Je prie ma femme de me pardonner tous les maux qu'elle souffre pour moi, et les chagrins que je pourrais lui avoir donnés dans le cours de notre union, comme elle peut être sûre que je ne garde rien contre elle si elle croyait avoir quelque chose à se reprocher.

« Je recommande bien vivement à mes enfants, après ce qu'ils doivent à Dieu qui doit marcher avant tout, de rester toujours unis entre eux, soumis et obéissants à leur Mère, et reconnaissants de tous les soins et les peines qu'elle se donne pour eux, et en mémoire de moi. je les prie de regarder ma sœur comme une seconde Mère.

« Je recommande à mon fils, s'il avait le malheur de devenir Roi, de songer qu'il se doit tout entier au bonheur de ses Concitoyens, qu'il doit oublier toute haine et tout ressentiment, et nommément tout ce qui a rapport aux malheurs et aux chagrins que j'éprouve. Qu'il ne peut faire le bonheur des Peuples qu'en régnant suivant les Lois, mais en même temps qu'un Roi ne peut les faire respecter, et faire le bien qui est dans son cœur, qu'autant qu'il a l'autorité nécessaire, et qu'autrement, étant lié dans ses opérations et n'inspirant point de respect, il est plus nuisible qu'utile.

« Je recommande à mon fils d'avoir soin de toutes les personnes qui m'étaient attachées, autant que les circonstances où il se trouvera lui en donneront les facultés, de songer que c'est une dette sacrée que j'ai contractée envers les enfants ou les parents de ceux qui ont péri pour moi, et ensuite de ceux qui sont malheureux pour moi. Je sais qu'il y a plusieurs personnes de celles qui m'étaient attachées, qui ne se sont pas conduites envers moi comme elles le devaient, et qui ont même montré de l'ingratitude, mais je leur pardonne, (souvent, dans les moment de troubles et d'effervescence, on n'est pas le maître de soi) et je prie mon fils, s'il en trouve l'occasion, de ne songer qu'à leur malheur.

« Je voudrais pouvoir témoigner ici ma reconnaissance à ceux qui m'ont montré un véritable attachement et désintéressé. D'un côté si j'étais sensiblement touché de l'ingratitude et de la déloyauté de gens à qui je n'avais jamais témoigné que des bontés, à eux et à leurs parents ou amis, de l'autre, j'ai eu de la consolation à voir l'attachement et l'intérêt gratuit que beaucoup de personnes m'ont montrés. Je les prie d'en recevoir tous mes remerciements; dans la situation où sont encore les choses, je craindrais de les compromettre si je parlais plus explicitement, mais je recommande spécialement à mon fils de chercher les occasions de pouvoir les reconnaître.

« Je croirais calomnier cependant les sentiments de la Nation, si je ne recommandais ouvertement à mon fils MM. de Chamilly et Hue, que leur véritable attachement pour moi avait portés à s'enfermer avec moi dans ce triste séjour, et qui ont pensé en être les malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Cléry des soins duquel j'ai eu tout lieu de me louer depuis qu'il est avec moi. Comme c'est lui qui est resté avec moi jusqu'à la fin, je prie M. de la Commune de lui remettre mes hardes, mes livres, ma montre, ma bourse, et les autres petits effets qui ont été déposés au Conseil de la Commune.

« Je pardonne encore très volontiers a ceux qui me gardaient, les mauvais traitements et les gênes dont ils ont cru devoir user envers moi. J'ai trouvé quelques âmes sensibles et compatissantes, que celles-là jouissent dans leur cœur de la tranquillité que doit leur donner leur façon de penser.

«Je prie MM. de Malesherbes, Tronchet et de Sèze, de recevoir ici tous mes remerciements et l'expression de ma sensibilité pour tous les soins et les peines qu'ils se sont donnés pour moi.

« Je finis en déclarant devant Dieu et prêt à paraître devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi.

« Fait double à la Tour du Temple le 25 Décembre 1792.

« Louis.


 

Signet hr2-copie-1

 

 

Quelques Notes…

 

Guillotine JB Louvion L’image de la guillotine, présentée ici, est une gravure du XVIIIe siècle. Ces deux avis terrifiants y sont gravés aussi et l’encadrent :

 

"Le poignard des patriotes est la hache de la loi .

Traites regardez et tremblez elle ne perdra son activité,

que quand vous aurés tous perdu la vie." 


 Guillotine JB LouvionSur l’histoire de la guillotine voir en cliquant sur les vignettes ci-dessous :

 

Guillotine WikipédiaGuillotine from the George S. Stuart Gallery of Historical

 

 

 

 

Guillotine JB Louvion  Un document de la " BNF : La guillotine en 1793 : d'après des documents inédits des Archives nationales / Hector Fleischmann"


  Guillotine JB LouvionLa peine de mort a été, Dieu merci, abolie dans notre pays et la sinistre machine  reléguée au musée des horreurs ! Merci aussi à tous ceux qui ont œuvré pour son abolition, en particulier à Robert Badinter.

Plus d’informations ICI

 

 etoile 035 La peine de mort continue d’exister dans de trop nombreux pays dans le monde et, entre autres, dans certains pays chrétiens… Que ceux qui croient en Dieu  et passent sur ce site, aient la curiosité de lire, ou relire, l’histoire de Caïn et Abel : n’est-il pas remarquable que Dieu n’ôte pas la vie de Caïn pour le meurtre de son frère ? Cela ne devrait-il pas nous faire réfléchir ?

Voir Gn 4, 1-16

 

 

Guillotine JB Louvion   Le site  Histoire-Géo-EducationCivique-Etc… propose un article sur « Le procès et la mort de Louis XVI (11 décembre 1792-21 janvier 1793) » publié en mai 2008 avec des séquences vidéo 1  et  2  de La Révolution française, film de Robert Enrico, sorti en 1989 (à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution).

 

etoile 035 Sur tous les acteurs de ce drame et de cette Révolution qui ont déchiré notre pays, les documents et ouvrages historiques abondent. Chacun en trouvera sans peine. Il faut noter que, depuis quelques années, plusieurs historiens ont réhabilité la figure du Roi Louis XVI qui ne méritait pas tant d'infamie de la part de ses contemporains...

    

     Il semble que la biographie de Louis XVI, écrite par l’historien Jean-Christian Petitfils en 2005, soit actuellement la meilleure. S’appuyant sur une documentation importante, l’auteur s’attache à peindre le vrai visage de Louis XVI en balayant  tous les clichés qui le dénaturaient : c'est le portrait « d'un homme intelligent et cultivé, d'un roi scientifique, passionné par la marine et les grandes découvertes, qui, en politique étrangère, joua un rôle déterminant dans la victoire sur l'Angleterre et dans l'indépendance américaine. Loin d'être un conservateur crispé, en 1787 il voulut réformer en profondeur son royaume par une véritable Révolution royale… » Cf. 4eme de couverture du livre.

 

etoile 035   La veille de la fuite à Varennes, en juin 1791, Louis XVI avait écrit un  " testament politique". Ce texte était connu à cette époque et a desservi le roi lors du procès.

Ce manuscrit, disparu depuis lors, a été retrouvé en 2009 aux USA.  


 etoile 035 Voici pour terminer un beau portrait de Louis XVI, roi de France et de Navarre (1754-1793) peint en 1776 par Joseph-Siffred Duplessis (1725-1802). Ce tableau est actuellement au Musée national du Château et des Trianons  à Versailles.

 


 

Louis XVI -1775 - Portrait par Duplessis

 

 



Barre fin article

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:00

 

 

 

 

1er janvier 2011


Fleurs poins TER 17rBonne et Heureuse Année 2011

Que la Nouvelle Année

Apporte à chacun

Sagesse, Paix, Bonheur

Afin que plus de fraternité et de paix

Règnent sur notre Terre.

 

 Deu vos Guard !


etoile scinct

 

En ce Jour de l’An

Que la joie pétille en nos cœurs !

 

Feu artifice jolie carte 1

 

 

etoile scinct

 

 

 

 

 

 

Barre fin article

 

Repost 0

Présentation

  • : Salam - Akwaba
  • Salam - Akwaba
  • : Littérature, citations, politique internationale (conflit Palestine-Israël, mondialisation...), Afrique, Maghreb, problèmes de société, religions, faune, flore, etc...
  • Contact

Guadeloupe

Album photos privé - Avril 2008
La Pointe des Châteaux

Recherche

Remerciements


 "Toute vie véritable est rencontre"

 

         Salam et Akwaba !


Merci de tout coeur

          à tous mes chers visiteurs.

  Merci pour vos messages. 

 

             Bonne journée à chacun de vous.

 


MERCI et soleil 946s

A Diffuser Sans Modération...

metiers-facteur-1   


 Citoyennes et Citoyens

Réveillez-vous !

 

MERCI en Rouge mess Merci1

Pétitions

  Votre Attention SVP Fond Vert t11-14 clown-tambour

 

 

 

 

 

  Pétitions

     à la Une

 

 


 

Cet article est en cours de mise à jour

 

  Cliquer sur LIEN  pour y accéder

.

Merci de votre compréhension


Fleur anim&e nature-46

 

   Pétition France Palestine AFPS

 

* Non à la criminalisation du boycott d'Israël !

 

    Pour la défense des Palestiniens,

l'AFPS Association

France Palestine Solidarité

a mis en ligne

mardi 18 septembre 2012


Une pétition réclamant l’abrogation

de la circulaire de février 2010

(signée Mme Alliot-Marie)

qui assimile les actions de boycott

des produits israéliens


 « à de la provocation,

 

à la discrimination

 

ou à la haine raciale. »


En application de cette circulaire,

les contrevenants encourent.

  des poursuites judiciaires.

 

 

 

  Pour plus d’informations et pour Signer :

Un Clic sur la vignette AFPS

 

  Logo-France-Palestine Solidarité Capture

 

 

Barre vert mordoré

 

 

 

MERCI nadn6mnq

A l'attention des visiteurs

  Pax Americana 2

        Les internautes désirant publier sur leurs blogs, TOUT ou PARTIE  des photos ou articles parus sous ma plume sur Salam-Akwaba auront la gentillesse et la courtoisie de :

  -   m’en informer auparavant

   -   citer CLAIREMENT leur source au début de leur propre article : Lien vers Salam-Akwaba, Titre de l’article source, auteur : L17

        Pour plus de précisions voir  ICI

 


Pax Americana 2