Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 14:36

 

Emblèmes   des  États-Unis  d'Amérique

Signet hr2

   MAI 2020

Il y a 75 ans se terminait la Deuxième Guerre Mondiale, avec pour « point d'orgue » la vitrification d'Hiroshima et Nagasaki (6-9 août 1945)… Entre autres crimes et atrocités à l'encontre des populations civiles des pays en guerre.

Il y a 45 ans, la prise de Saïgon par l'Armée populaire vietnamienne, le 30 avril 1975, mettait fin à la Guerre des États-Unis au Viêt Nam (1955-1975),
actant la réunification du Sud et du Nord Viêt Nam.

Après tous ces événements dramatiques sanglants, tous les pays meurtris
aspiraient à la paix, à plus de fraternité, de solidarité entre les peuples, c'était hélas sans compter tous les dirigeants va-t-en-guerre des pays les plus
puissants, qui n'ont cessé depuis ces dernières décennies de fomenter des guerres sur toute la Planète.

Dans tous ces pays il existe, Dieu merci ! Et cela semble incroyable, de
nombreuses personnes, groupes, associations qui œuvrent pour la Paix,
l'entente et le respect dans les relations entre États.

Ainsi, dans son pays aux Etats-Unis, Frank Joyce est l'un de ces artisans de paix, que j'ai découvert avec bonheur sur le site Le Grand Soir, il y a quelques jours.
Ci-dessous voici une interview de Frank Joyce, réalisée par Mohsen Abdelmoumen, journaliste indépendant pour Algérie Résistance, et publiée sur Le Grand Soir le 18 avril 2020.

Un grand merci à au site Le Grand Soir qui autorise et encourage la diffusion de ses articles, permettant ainsi sur Salam-Akwaba la publication de cette
interview : dans notre monde de violence, il est réconfortant de partager des valeurs d'humanité avec des militants tel que le Dr Frank Joyce: membre
émérite du Mouvement anti-guerre et anti-raciste dans le Monde.
 

18 avril 2020
« Très peu d'Américains sont conscients que leur pays a tué au moins 20 millions de personnes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale »

Frank Joyce
Mohsen Abdelmoumen : Vous avez co-écrit The People Make the Peace : Lessons from the Vietnam Antiwar Movement . Qu'en est-il aujourd'hui du mouvement anti-guerre aux États-Unis ?

Frank Joyce : Ce que l'on oublie le plus souvent à propos de l'opposition massive des Américains à l'invasion du Viêt Nam est l'aberration que celle-ci a été La violence inhérente au colonialisme et à l'esclavage exercé par les colons a instauré le culte du militarisme, des armes et de la brutalité envers les personnes de couleur qui est toujours dominant à ce jour. L'absence actuelle d'opposition organisée significative à la guerre représente une régression vers la moyenne, c'est-à-dire un retour à l'engagement en faveur de la guerre et de la
violence qui est au cœur de l'identité des États-Unis.

Cela se reflète dans la vaste quantité de bases et d'opérations militaires ainsi que dans les niveaux incroyablement élevés des dépenses militaires extérieures et internes. La prédominance de la violence et du militarisme dans les divertissements populaires et l'ampleur de la vénération pour les armes personnelles et pour leur possession reflètent également cette culture. Les résultats montrent un taux de suicide élevé parmi les personnes armées, étrangères et nationales, ainsi que de fréquentes fusillades de masse dans les écoles, les cinémas, les bases militaires, les concerts, les magasins et, en fait, partout où des personnes sont rassemblées.

Selon vous, pourquoi les Américains n'ont-ils pas pu dépasser le traumatisme de la guerre du Vietnam ?
Comme pour la guerre civile américaine, aucune véritable guérison ou réconciliation n'a eu lieu. La dévotion à la violence et à la suprématie blanche reste trop puissante.

À votre avis, pourquoi les États-Unis ont-ils toujours besoin de guerres ? N'est-ce pas le complexe militaro-industriel qui dicte sa loi aux dirigeants américains ?
Le gouvernement américain a quatre branches : le Congrès, l'exécutif, le judiciaire et le Pentagone. Ils travaillent de manière bipartisane pour protéger et étendre l'empire américain. Cela nécessite d'inventer fréquemment des prétextes pour l'invasion et l'occupation de nations étrangères ainsi que des interventions plus limitées incluant des assassinats, la manipulation d'élections, la formation de dictateurs et de soldats étrangers ainsi que la fourniture d&aposarmes de toutes sortes. Une part bien plus importante de l&aaposéconomie américaine dépend de cette activité militaro-industrielle que ce qui est généralement compris ou
reconnu.

En cas de réélection de Trump, et vu l'état instable de ce personnage, ne risque-t-on pas d'avoir une guerre qui serait mondiale ?
Il y a un grand risque de guerre mondiale si Trump est réélu. Il y a la quasi-certitude d'une augmentation de la violence politique intérieure et de la répression, qu'il soit élu ou battu. Il existe des milices lourdement armées dans tous les États-Unis qui sont déjà positionnées à cette fin.
Cela dit, nous devons veiller à ne pas accorder trop d'attention à Trump et à ses défauts de personnalité. Il est le produit des forces de la suprématie blanche et du nationalisme blanc qui sont profondément ancrées dans la société américaine. Sa famille, son cabinet, son personnel, la plupart des membres du Congrès, la plupart des médias, la plupart des chefs d'entreprise et les 63 millions de personnes qui ont voté pour lui en 2016 sont autant d'éléments qui l'aident activement.

Le mouvement anti-guerre ne doit-il pas sensibiliser la population américaine sur les ventes d'armes destinées notamment à l'Arabie saoudite et aux Émirats Arabes Unis qui sont en train de massacrer le peuple du Yémen ?
Oui, absolument. De nombreux militants pour la paix en sont conscients et font ce qu'ils peuvent. Une grande partie de la population américaine est insensible aux souffrances perpétrées en son nom, où qu'elles se produisent. Pour aggraver les choses, une grande partie des massacres n'est pas du tout dénoncée.

Vous êtes un militant très engagé pour la paix dans le monde et vous avez reçu une décoration du Vietnam pour votre action pour la paix et l'amitié entre les nations. Quel est l'impact du travail que vous effectuez avec votre mouvement pour contrer les guerres impérialistes US ?
L'impact n'est évidemment pas suffisant.

Ne pensez-vous pas que la guerre américaine en Irak a été une catastrophe et que George Bush et les néocons devraient être jugés pour les crimes qu'ils y ont commis ?
Chaque manifestation de l'impérialisme américain est un désastre. Très peu d'Américains sont conscients que leur pays a tué au moins 20 millions de personnes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les méthodes utilisées pour confisquer les terres et imposer l'esclavage ont démontré un mépris pour les victimes civiles qui perdure encore aujourd'hui. Les bombardements de Dresde, Hiroshima et Nagasaki et l'utilisation de l'agent orange au Viet Nam, au Laos et au Cambodge en sont des exemples probants.
J'ai de sérieux doutes quant au fait de traduire en justice des criminels de guerre, qu'il s'agisse de présidents, de généraux ou de responsables d'atrocités de toutes sortes. D'une part, le modèle « crime et châtiment » euro-centrique visant à contrôler des comportements indésirables est lui-même suspect pour de nombreuses raisons, notamment par son incapacité à prévenir la guerre ou les crimes de guerre. Au contraire, je préconise la construction d'un mouvement pour une véritable non-violence dans toutes les relations entre humains mais aussi entre les humains et les autres formes de vie. En d'autres termes, rejeter la thèse patriarcale du christianisme selon laquelle l'homme « domine » toute la vie.

Avec votre organisation Vietnam Peace Commemoration Committee (VPCC), vous avez fait un travail remarquable dans le suivi du Pentagone concernant ses activités de commémoration dans son programme public visant à raconter l'histoire de la guerre du Vietnam et à commémorer les vétérans du Vietnam à l'occasion du 50e anniversaire de la guerre. Toutes les vérités ont-elles été dites sur la guerre du Vietnam ?
Rien de ce qui est proche de la vérité sur la guerre n'a été dit, y compris sur le nom qu'il convient de lui donner. Les Vietnamiens l'appellent la guerre américaine, ce qui est certainement plus exact. Le Pentagone et la plupart des médias sont profondément investis dans la perpétuation d'une version mythique à la fois de la guerre et de l'opposition à celle-ci. Ils ont réussi au point que même ceux qui ont participé aux activités anti-guerre ont ce que j'appelle un complexe d'infériorité par rapport au mouvement. VPCC travaille dur pour combattre ces mythes, mais ils sont profondément ancrés.

Sachant que les médias mainstream sont au service du grand capital et de l'establishment, les médias alternatifs n'ont-ils pas un grand rôle à jouer pour informer le public sur les dérives des dirigeants ?
Absolument. D'une part, les médias alternatifs influents exercent une pression sur les médias grand public pour qu'ils fournissent des informations plus précises. D'autre part, en soi, ils renforcent la force du mouvement.

Vous êtes engagé dans plusieurs organisations, dont la Michigan Coalition for Human Rights où vous siégez dans le conseil d'administration. Pouvez-vous expliquer à notre lectorat les actions de votre organisation ?
La MCHR a été fondée il y a plus de 30 ans à Detroit, Michigan, pour combattre ce qui s'appelait alors la majorité morale. La suprématie blanche crée régulièrement des organisations pour faire avancer son idéologie. On peut citer par exemple le KKK, les conseils de citoyens blancs, la Légion noire qui était très active dans le Midwest américain, y compris à Detroit (à son apogée dans les années 1930, de nombreux hauts fonctionnaires du gouvernement de Detroit en étaient membres). Plus récemment, le Tea Party a contribué à ouvrir la voie à l'élection de Donald Trump. Le MCHR travaille sur de nombreux fronts d'action et d'éducation pour offrir une vision différente de ce que notre société peut devenir.

Vous avez un parcours très riche dans différents domaines allant du syndicalisme aux médias, vous êtes également très impliqué dans le mouvement anti-guerre et antiraciste. N'avons-nous pas besoin aujourd'hui d'un front mondial anti-guerre ?
Un travail de transformation passionnant est en cours dans le monde entier. Ce dont nous avons désespérément besoin, c'est d'un moyen de coordonner la stratégie et les ressources d'un mouvement mondial trop fragmenté. À un moment donné, le Forum social mondial a semblé susceptible d'aider à remplir ce rôhle. En ce moment, nous sommes à la recherche de ce mécanisme d'unification. Le problème est évidemment complexe, car aux États-Unis et dans d'autres pays, on observe également une certaine fragmentation. Selon moi, nous n'avons pas beaucoup de temps pour résoudre ce problème. L'effondrement systémique du capitalisme mondial fondé sur la race que nous avions anticipé et prédit est sur le point de se produire.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen


Qui est Frank Joyce ?

Frank Joyce, militant politique de longue date, a présidé le conseil d'administration de The Working Group (TWG), une société de production médiatique à but non lucratif qui soutient le mouvement anti-haine Not In Our Town (NIOT. Il a siégé pendant de nombreuses années au conseil d'administration de la Michigan Coalition for Human Rights (MCHR). Il a été directeur de la communication du syndicat des Travailleurs unis de l'automobile pendant de nombreuses années. L'activisme politique de Frank Joyce, habitant de Detroit de longue date, a commencé avec le mouvement des droits civils. Il a rejoint le Mouvement des étudiants du Nord (NSM) au début des années 1960 et a ensuite participé à la fondation de People Against Racism (PAR). Depuis, il s'est engagé dans des campagnes syndicales, antiracistes, de défense des droits de l'homme et de paix. ). Il est membre du NCOE (National Council of Elders = Conseil national des Anciens), une organisation de vétérans des droits civiques qui militent pour la justice et la non-violence. Il a reçu en compagnie de cinq autres militants pacifistes américains, dont son épouse, l'Insigne « Pour la paix et l'amitié entre les nations » de l'Union vietnamienne des organisations d'amitié (UVOA) en reconnaissance de leurs contributions à la paix et à l'amitié entre les deux peuples.

Ses écrits sont publiés dans AlterNet et ailleurs. Son livre co-écrit avec Karin Aguilar-San Juan, The People Make The Peace, Lessons From The Vietnam Anti-War Movement a été publié en septembre 2015.

 

SOURCE »» https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2020/04/17/frank-joyce-tres-pe...
 

URL de cet article 36015
https://www.legrandsoir.info/tres-peu-d-americains-sont-conscients-que-leur-pays-a-tue-au-moins-20-millions-de-personnes-depuis-la-fin-de-la-seconde-guerre.html

 

 

 


La Colombe de la Paix plane autour de notre Terre...
Trouvera-t-elle un jour où s'abriter ?



Signet hr2
 

 


Notes

Le Courrier du Vietnam : Six militants américains à l’honneur 12/07/2019 08:03
L'interview de Frank Joyce en anglais : CLIQUER sur la vignette

Frank Joyce est né à Detroit, au Michigan, en 1941. Depuis les années 60,
son engagement contre la guerre, pour les droits civiques de tous les citoyens américains, et pour les droits des Peuples, ne s'est jamais démenti.

 

 

Barre fin article

 

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 17:30

 

NOVOROSSIA TODAY
http://novorossia.today/fr/
LILIA SABIROVA, SIMPLE CITOYENNE DE RUSSIE S’ADRESSE À L’OCCIDENT : LA LETTRE POUR LA PAIX !



Signet hr2-copie-1
 

Situation en Ukraine : Kiev vs Novorossia
mercredi 2 septembre 2015
 

* Bref rappel et quelques liens (Salam-Akwaba/L17)
 

   Depuis dix-sept longs mois, la junte de Kiev mène la guerre contre le peuple russophone du Donbass en dévastant tout, sans entamer la détermination des habitants à l’indépendance.
   Les accords de Minsk ne sont pas respectés, et tous les jours violés par les milices néo-nazies de Kiev et l’armée ukrainienne.
   Une grande offensive militaire est en préparation contre le Donbass d’ici à
octobre : l’aide de l’Otan lui est acquise (armes, encadrement, etc..).
«L'Otan montre ses muscles en Europe »
et «s’implante un peu plus en Europe de l’est »

Les Etats-Unis multiplient leurs manœuvres militaires en Méditerranée et en Mer Noire, la Russie et la Chine font de même…

Pendant ce temps, dans cette ambiance internationale belliqueuse menaçante, la guerre continue de sévir : les bombardements des villes, des villages, des usines du Donbass n’ont pas cessé au mois d’août.
Chaque jour des gens souffrent et meurent au Donbass et les médias en France obéissant à la « voix de son maître » n’évoquent cette guerre que de façon malhonnête par une propagande mensongère et criminelle.

Lorsqu’une voix s’élève pour dire la vérité , surtout donnons-lui le plus large écho possible :
Novorossia Today a publié le 24 août 2015 la lettre d’une jeune citoyenne de Russie à l’Occident que l’on peut lire ci-dessous.
Source : http://novorossia.today/lilia-sabirova-simple-citoyenne-de-russie-s-adresse-a-l-occident-la-lettre-pour-la-paix/

 

 

Lilia Sabirova, simple citoyenne de Russie s’adresse à l’Occident : La lettre pour la paix !
on: août 24, 2015

Il est des jours où en tant que journaliste je suis touché par les lettres que je reçois, ce fut le cas de celle-ci, de Lilia Sabirova, citoyenne russe née en 1985 à Yelabuga dans la République du Tatarstan à l’Est de la grande ville de Kazan en Russie. Alors place à son message et souhaitons qu’en Europe, qu’en Amérique des gens, un maximum de gens tendent l’oreille. Voici donc cette lettre d’une citoyenne russe de 30 ans à ses semblables terriens :
 

Cette lettre s’adresse à chaque cœur dans le monde ! Pour chaque personne de notre planète qui a un esprit élevé. Nous les simples personnes, nous ne pouvons pas garder notre calme à la mort des bébés, des enfants, des vieillards et des femmes. Si quelque chose de similaire se passe dans le monde nous avons le devoir d’arrêter cela aussi loin que cela puisse être. Qui ne peut pas ressentir de compassion pour un enfant qui pleure ayant perdu ses parents ? Aujourd’hui dans le Donbass, beaucoup d’enfants ont déjà perdu ou perdent chaque jour leurs parents. Des gens meurent chaque jour des bombardements de l’Armée ukrainienne.

Les Etats-Unis envoient des armes en Ukraine, les armes coûtent de l’argent, beaucoup d’argent. C’est une immense dépense, un gaspillage stupide et cet
argent pourrait être dépensé pour les besoins des pauvres gens qui vivent aux Etats-Unis. Il pourrait être dépensé dans l’Education, les retraites, les salaires, la sécurité sociale, des biens de consommation. Cependant les pays occidentaux ont frappé la Russie avec des sanctions économiques. Il est évident que ces sanctions ne servent à rien, jouent contre les citoyens européens et russes, frappent les économies d’Europe et de Russie. Ce sont les simples citoyens qui en sont les victimes.

Le gouvernement américain impatient de sauver son hégémonie dans le Monde voudrait provoquer un conflit entre la Russie et l’Europe. Les Etats-Unis sont une puissance politique très habile qui aime à résoudre ses problèmes au détriment d’autres pays. Selon Forbes, les trois armées les plus puissantes dans le monde sont les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Si un jour une telle guerre éclatait entre l’OTAN et la Russie cela serait la Troisième Guerre mondiale. Aujourd’hui en
Europe la guerre dans le Donbass est un conflit complexe. L’Ukraine ne respecte pas les accords de Minsk II. L’Armée ukrainienne tue tous les jours des civils. Il y a beaucoup de vidéos pour le prouver. Il est facile de comprendre, d’observer que les obus ukrainiens ravagent les villages et les villes du Donbass. Donetsk est partiellement détruit, 70 % de la ville de Gorlovka est en ruine, beaucoup d’autres localités ont été détruites par l’Armée ukrainienne.

Nous les gens simples, nous pouvons faire beaucoup pour arrêter la guerre dans le Donbass et empêcher qu’un nouveau grand conflit éclate et ceci est très important pour tous. Alors brisons cette machine responsable d’une fausse propagande politicienne. S’il vous plaît, aidez les gens du Donbass, dans leur lutte pour l’amour, la paix et la liberté. S’il vous plaît, publiez partout cette lettre, que chaque personne soit au courant, que chaque personne apporte son aide au Donbass ! Aujourd’hui le fascisme relève la tête avec la bénédiction du gouvernement ukrainien. Alors si nous les humbles nous préférons nous taire, le fascisme va croître partout en Europe et dans le Monde. S’il se relève, soyez sûr qu’il y
aura une guerre mondiale. Voulez-vous que vos enfants, vos parents se terrent dans des caves ou finissent déchiquetés ? Voulez-vous que votre famille
succombe dans d’atroces souffrances ? Alors disons non au fascisme dès maintenant, car il se pourrait qu’ensuite cela soit trop tard….


Recueilli par Laurent Brayard
 

 

Tags: Donetzk Humanitaire laurent-brayard

 

 

 

Merci à Lilia Sabirova. Puisse sa lettre faire le tour du monde et
toucher les coeurs !
Merci à Laurent Brayard et à Novorossia Today.
Que la vérité de la guerre du Donbass soit reconnue et publiée.
Que celles et ceux qui liront cette lettre n'hésitent pas à la diffuser comme nous en prie son auteur Lilia Sabirova ni à s'informer davantage.


* Cliquer sur les tags de la lettre

 

 

 

Barre fin article

Partager cet article

Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 15:45

 

Kiev le 21 janvier 2014 : les manifestants 'pacifiques' transforment un policier en torche vivante...
 

 


 

 


 

 

Roland Marounek (Comité de Surveillance OTAN), vient de diffuser cette [alerte_otan] relative à la situation en Ukraine.
Il s'agit plus précisément de la dernière conversation téléphonique de Victoria Nuland, secrétaire d'Etat adjoint pour les affaires européennes et eurasiennes au Département d'État des États-Unis et de l'ambassadeur US en Ukraine. Cet entretien - intercepté (par ?) - est disponible sur YouTube en anglais.
Depuis l'apparition de cette vidéo, les médias européens ne retiennent que les propos grossiers de Victoria Nuland à l'encontre de l'EU, occultant ainsi le fond de sa discussion.
Roland Marounek, en veilleur hors pair, signale que le Réseau Voltaire en donne une retranscription complète. Ce document montre quels sont les véritables
enjeux ukrainiens pour Washington et comment les Etats-Unis, en adeptes de l'ingérence tous azimuts opèrent en Ukraine ... Dans les coulisses et même, sans vergogne, à visage découvert.

 


 

 

 

 

L’apparition sur YouTube d’une conversation interceptée entre l’assistante du secrétaire d’État Victoria Nuland et son ambassadeur en Ukraine a soulevé un vif conflit entre Washington et Bruxelles. Cependant l’important est ailleurs : la conversation montre que les États-Unis ne sont pas intéressés par les slogans officiels des manifestants de la place Maidan (le rattachement à l’Union européenne), mais qu’ils œuvrent pour changer le régime, placer un homme à eux au pouvoir, et répandre les troubles.

 

Réseau Voltaire | 7 février 2014


 

 

 


Victoria Nuland et l’ambassadeur Geoffrey R. Pyatt, venus
apporter leur soutien aux manifestants de la place
Maidan.

 

 

Vous trouverez ci-dessous la traduction d’une conversation téléphonique entre Victoria Nuland, sous-secrétaire d’État des États-Unis, et Geoffrey R. Pyatt, ambassadeur US en Ukraine.

Cette conversation aurait été interceptée entre le 22 et le 25 janvier 2014. Elle est apparue mystérieusement sur YouTube, suscitant d’abord un démenti du département d’État. Puis, le scandale prenant de l’ampleur après la publication d’un article du Kyiv Post, Victoria Nuland a présenté ses excuses à l’Union européenne, tout en suggérant que l’interception aurait pu être le fait des services secrets russes qu’elle a accusé d’avoir violé une conversation privée —une remarque distrayante de la part d’un État qui espionne la quasi-totalité des communications dans le monde—.

Victoria Nuland est une diplomate néo-conservatrice, épouse de
l’historien Robert Kagan. Elle fut la principale conseillère en politique étrangère du vice-président Dick Cheney, avant d’être nommée par George W. Bush, ambassadrice auprès de l’Otan. Hillary Clinton en fit sa porte-parole au secrétariat d’État, puis John Kerry son assistante pour l’Europe et l’Eurasie. C’est elle qui dirige les opérations de déstabilisation de l’Ukraine.

Dans cette conversation, elle donne, dans un anglais trivial, instruction pour répondre à la proposition faite par le président Ianoukovytch de
laisser l’opposition constituer un gouvernement. Il faut, selon elle, placer
Arseni Iatseniouk, maintenir Wladimir Klitschko hors jeu, et écarter le
leader nazi Oleh Tyahnybok qui devient encombrant.

Au passage, on apprend que l’ancien diplomate états-unien, Jeffrey
Feltman, aujourd’hui secrétaire général adjoint des Nations Unies, nomme qui il veut à l’Onu et utilise cette organisation pour donner un vernis légal aux actions secrètes des USA. En l’occurrence, il a pu nommer comme
représentant de l’Onu, le Néerlandais Robert Serry, ancien responsable des « opérations » de l’Otan.

En définitive, les choses ne sont pas passées comme prévues et l’opposition n’a pas formé de gouvernement.
 

* * *
 

 


 

 

 

Victoria Nuland : Que pensez-vous ?

Geoffrey R. Pyatt : Je pense que nous jouons. La pièce Klitchko est évidemment l’électron le plus compliqué ici, en particulier le fait qu’on l’ait annoncé comme vice-Premier ministre. Vous avez vu mes notes sur la difficulté du mariage en ce moment, nous essayons d’obtenir une lecture très rapide pour savoir s’il fait partie de l’équipe. Mais je pense que votre raisonnement à son sujet, que vous aurez besoin de lui dire —je pense que c’est le prochain coup de téléphone que vous souhaitez organiser— est exactement celui que vous avez fait à Yats [surnom de Iatseniouk]. Je suis heureux que vous l’ayez mis sur la sellette (...) Il s’inscrit dans ce scénario. Et je suis très heureux qu’il a dit ce qu’il a dit.

Victoria Nuland : Bon. Je ne pense pas que Klitsch [surnom de Klitschko] devrait être dans le gouvernement. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire, je ne pense pas que ce soit une bonne idée .

Geoffrey R. Pyatt : Oui, je veux dire… je suppose… Pour ce qui est de sa non-participation au gouvernement, je serais d’avis de le laisser en dehors pour qu’il se consacre à ses obligations politiques. Je ne fais que réfléchir , pour trier les options pour avancer, nous voulons garder ensemble les démocrates modérés. Le problème sera avec Tyahnybok et ses gars. Et, vous savez, je suis sûr que cela fait partie du calcul de Ianoukovytch.

Victoria Nuland : Je pense Yats, c’est le gars. Il a de l’expérience économique et de l’expérience de gouverner. C’est le gars. Vous savez, ce qu’il a besoin , c’est que Klitsch et Tyahnybok restent à l’extérieur. Nous aurons besoin de leur parler quatre fois par semaine. Vous savez, je pense juste que si Klitchko entre, il va devoir travailler à ce niveau avec Iatseniouk, c’est juste que ça ne va pas marcher…

Geoffrey R. Pyatt : Ouais, ouais , je pense que c’est vrai. Ok , bon. Souhaitez-vous que nous organisions un appel avec lui comme prochaine étape ?

Victoria Nuland : Ma conception de l’appel dont vous parlez, c’est que les trois grands participent à leur propre réunion et que Yats leur propose dans ce contexte. Vous le savez, une conversation « trois plus un » ou « trois plus deux » si vous participez. C’est ainsi que vous le comprenez ?

Geoffrey R. Pyatt : Non, je pense que c’est ce qu’il a proposé, mais connaissant leur dynamique interne lorsque Klitchko était le chien dominant, il va prendre son temps avant de se pointer à une de leurs réunions et doit déjà être en train de parler à ses gars. Donc je pense que si vous vous adressiez directement à lui, cela aiderait à faire de la gestion de personnalités parmi les trois. Ce la vous donne également une chance d’agir vite sur tout cela et nous permettra d’être derrière avant qu’ils s’assoient et qu’il explique pourquoi il n’est pas d’accord.

Victoria Nuland : Ok. Bon. Je suis heureuse. Pourquoi ne le contacteriez-vous pas pour voir si il veut parler avant ou après.

Geoffrey R. Pyatt : Ok, je vais le faire. Merci.

Victoria Nuland : Je ne me souviens pas si je vous ai dit ou si je n’en ai parlé qu’à Washington : quand j’ai parlé à Jeff Feltman ce matin, il avait un nouveau nom pour le type de l’ONU : Robert Serry. Je vous ai écrit à ce sujet ce matin.

Geoffrey R. Pyatt : Oui, j’ai vu cela.

Victoria Nuland : Ok. Il a obtenu aujourd’hui, à la fois de Serry et de Ban Ki-moon, que Serry vienne lundi ou mardi. Ce serait formidable, je pense, ça aiderait à souder ce projet et d’avoir l’aide de l’ONU pour le souder et, vous savez quoi, d’enculer l’Union européenne.

Geoffrey R. Pyatt : Non, exactement. Et je pense que nous devons faire quelque chose pour le faire coller à nous, parce que vous pouvez être sûre que s’il commence à prendre de l’altitude, les Russes vont travailler dans les coulisses pour essayer de torpiller. Et encore une fois le fait que c’est sur la place publique en ce moment, dans ma tête, je suis encore à essayer de comprendre pourquoi Ianoukovytch (…) ça. En attendant, il y a actuellement une réunion d’un courant du Parti des Régions et je suis sûr qu’il y a un débat très animé dans ce groupe à ce sujet. Mais de toute façon , nous pourrions faire tomber la crêpe du bon côté si nous nous agissons rapidement. Alors laissez- moi travailler sur Klitschko et si vous pouvez juste conserver… Je pense que nous devrions juste chercher à trouver quelqu’un avec une personnalité internationale pour accoucher de notre projet. L’autre question concerne Ianoukovytch, mais nous en reparlerons demain, nous verrons comment les choses commencent à se mettre en place.

Victoria Nuland : Donc, sur ce point, Jeff, quand j’ai écrit
la note, Sullivan [1] m’a répondu d’une manière très formelle en disant que j’avais besoin de Biden et j’ai dit probablement demain pour les bravos et pour réussir à faire coller les détails. Donc, Biden est prêt.

Geoffrey R. Pyatt : Ok. Très bien, merci.

Source
Oriental Review (Russie)

[1] Jacob Sullivan, qui avait été conseiller de Joe Biden, est un des négociateurs du Conseil de sécurité nationale des États-Unis.

Réseau Voltaire

 

 


 

 

SOURCES

ARTICLE de Réseau Voltaire | 7 février 2014 : LE TEXTE INTEGRAL DE L’INTERCEPTION TELEPHONIQUE Conversation entre l’assistante du secrétaire d’État et l’ambassadeur US en Ukraine par Andrey Fomin

VIDEO : Victoria Nuland, l’assistante du secrétaire d’État, et Geoffrey Pyatt l’ambassadeur US en Ukraine, dès Janvier 2014 orchestrent la révolte du Maïdan.
https://www.youtube.com/watch?v=MSxaa-67yGM
La Video proposée par Réseau Voltaire n'est plus disponible de nos jours, et semble-t-il en 2019, sur l'ensemble des sites de langue française.
La Video YouTube actuelle, présentée en remplacement ici (septembre 2019) est en anglais, sous-titrée en russe. Elle offre les portraits de tous les protagonistes US et Ukrainiens sur les "starting-blocks" !

Le site LES CRISES présentait le 2 juin 2014 un bilan officiel des forces de l'ordre victimes des "enragés" de Maïdan, ainsi que plusieurs photos de ces émeutes, dont l'une est présentée en exergue ici.
Cf. https://www.les-crises.fr/le-bilan-officiel-de-maidan/  

 

 

Barre fin article

 

21 Septembre 2019
Restauration des Images dégradées par PHOTOBUCKET
Remplacement de la Video initiale devenue inaccessible

 

Barre fin article

 

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 22:36


 

 


 

 


 

Reçue dimanche 15/12/2013 de la part de Roland Marounek (Comité de
Surveillance OTAN)
, cette [alerte_otan] relative aux événements qui enfièvrent Kiev, depuis que l'Ukraine n'envisage plus les accords avec l'UE.

Je livre à la réflexion des visiteurs l'article, publié le 12/12/2013 sur "Indian Punchline - Reflections on foreign affairs", par M K Bhadrakumar
diplomate indien, ancien Ambassadeur de l'Inde en Ouzbékistan et en Turquie.

Ce diplomate offre une vue d'ensemble sur les événements qui surviennent aux quatre coins du monde à partir de l'un des derniers en date en Ukraine. Ces faits, paraissant n'avoir aucun ou peu de lien entre eux, observés, éclairés d'une manière globale, deviennent significatifs. Ils permettent alors d'appréhender ce qui se joue au niveau des gouvernements du monde.

M K Bhadrakumar donne ici un éclairage original sur les relations internationales et les enjeux geopolitiques actuels.
 

Le rideau tombe sur l'ère de la post-guerre froide

http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2013/12/12/ curtain-coming-down-on-post-cold-war-era/

M K Bhadrakumar1, 12/12/13

Le plus grave face à face entre l'Occident et la Russie de la période post-soviétique est en train de se mettre en place . Tout le monde savait dans les deux dernières décennies qu'il y en aurait un - et que la question de l'Ukraine serait finalement le point où les rapports "chat et souris" entre l'Occident et la Russie de l'ère de l' après-guerre froide cèderaient la place à la confrontation.

Pour le dire simplement : si l'Ukraine tombe dans l'orbite du monde occidental , la capacité de la Russie à se défendre contre la pression américaine s'affaiblit, tandis que si l'Ukraine adhère à la Communauté économique eurasienne, la stratégie des Etats-Unis d’encerclement de la Russie tombe en ruine . C'est vraiment aussi simple que cela en termes géopolitiques.

Il est tout à fait évident que les enjeux sont importants pour les deux parties, et l'Occident intensifie la pression pour un changement de régime à Kiev, afin que le président Viktor Ianoukovitch soit remplacé par un homme politique pro-occidental qui permettrait d'orienter le pays irrévocablement vers l'Union européenne et l' OTAN, et amènerait l'alliance militaire occidentale dirigée par les États-Unis aux portes de la Russie. [un peu plus aux portes de la Russie plus exactement, les pays baltes sont déjà dans l’Otan – R.M.]

La semaine prochaine va être critique . Après la réunion surprise de Ianoukovitch avec le président russe Vladimir Poutine la semaine dernière à Sotchi, l'administration Obama prévoit que l'admission officielle de l'Ukraine à la Communauté économique eurasienne (CEE) pourrait être mise sur les rails, puisqu'une réunion du conseil de la CEE doit également avoir lieu à Moscou la semaine prochaine .

Y aura-t-il une nouvelle «révolution de couleur» à Kiev mise en scène par la CIA ?
( http://en.ria.ru/military_news/20131211/185462951/Russia-Warns-of-Nuclear-Response-to-US-Global-Strike-Program.html ),
que Moscou pourrait riposter avec une attaque nucléaire si une nouvelle stratégie militaire US menaçait sa sécurité.

Cela a été répété depuis par le vice-ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Ryabkov, avertissant les Etats-Unis de "conséquences apocalyptiques." Dans un discours important adressé à l'élite des forces armées russes mardi à Moscou, Poutine a mis en garde contre "les tentatives répétées des USA à faire basculer ou à miner l'équilibre stratégique".

Poutine a révélé qu'en 2014 la Russie déploiera "plus de 40 missiles balistiques intercontinentaux de dernière génération." Encore plus important, il a stigmatisé l'Afghanistan et le déploiement du système de défense antimissile US comme une menace à la sécurité de la Russie.

Les tempêtes qui sont en train de se rassembler sur l'horizon eurasien, coïncident avec les tensions dans la région Asie -Pacifique ; ils leur sont liés et émanent de la stratégie globale US. [...]

La mise en place des bases militaires étatsuniennes en Afghanistan, la décision des USA de s'engager avec l'Iran, la tentative saoudienne, soutenue par les USA, de mettre en place un commandement militaire conjoint sur le modèle de l' OTAN (le Conseil de coopération du Golfe) - tous ces développements prennent place dans la toile de fond du 'pivot' US vers l'Asie. [?]

Vous vous rappelez du boycott de l'Occident des Jeux Olympiques de Moscou en 1980 : Le prétexte était alors l'intervention soviétique en Afghanistan. Maintenant préparez-vous à peut-être un autre boycott - les Jeux olympiques d'hiver à Sotchi . L'un des prétextes cette fois est, ironiquement , les lois anti-homosexuels russes. Mais l'Ukraine est l'enjeu.
 

 

+++++

 

(Commentaire alerte_otan)

 

Peut-être intéressant de comparer2 avec la belle histoire de ‘démocratie-liberté-valeurs
européennes’ vs ‘répression-autoritarisme (le modèle russe)’ du journal Le Monde, un expert du genre. Pour ce qui est de la violence des méchants et du pacifisme des gentils,
cf. cette vidéo

 

 

 

 

 

*** Pour aller plus loin

 

  • 1 - M. K. Bhadrakumar est depuis une trentaine d'année diplomate au sein du Service ses Affaires étrangères de l'Inde : Cf. ICI
    - Le site AsiaTimesOnline propose une courte biographie et plusieurs articles actuels de géopolitique (en français) de ce diplomate indien.
    - On peut lire sur Réseau Voltaire "La géopolitique des pipelines à un tournant capital" par Melkulangara K. Bhadrakumar, écrit en 2010.

  • 2 - Dans son commentaire, R. Marounek suggère de lire
    LE MONDE | 11.12.2013 et de comparer.




  •  
  •  
  •  

* Sur le même sujet
- Une analyse de Mario Sommossa, journaliste italien, publié par La Voix de la Russie "Ukraine : pourquoi McCain et Ashton soutiennent les manifestants"

- Le site Réseau International propose un article : "UKRAINE : LES VRAIS ENJEUX" 18/12/20013.

- Strategika51 publie ces jours-ci :
"L’ère des zombies: John Mc Cain en Ukraine…" le 18 décembre 2013
Et le 16 décembre "De l’inconstance de la diplomatie US." à propos des nouvelles sanctions US envers l'Iran en dépit des récents accords de Genève.

- Une dernière information : Le Congrès US menace les policiers ukrainiens de sanctions ! ("mon grain de sel" : l'Administration US adore les sanctions tous azimuts).

- Aujourd'hui, 18 décembre 2013, l'Ukraine et la Russie ont signé plusieurs accords qui fâchent les Etats-Unis et l'Union Européenne...
Les manifestants à Kiev se battent entre eux : plusieurs bagarres signalées vers 21 heures ! Cf. La Voix de la Russie

 

 

Barre fin article

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Salam - Akwaba
  • : Littérature, citations, politique internationale (conflit Palestine-Israël, mondialisation...), Afrique, Maghreb, géopolitique, problèmes de société, religions, faune, flore, etc...
  • Contact

Guadeloupe

Album photos privé - Avril 2008
La Pointe des Châteaux

Recherche

Remerciements


 "Toute vie véritable est rencontre"

 

         Salam et Akwaba !


Merci de tout coeur

          à tous mes chers visiteurs.

  Merci pour vos messages. 

 

             Bonne journée à chacun de vous.

 


MERCI et soleil 946s

A Diffuser Sans Modération...

metiers-facteur-1   


 Citoyennes et Citoyens

Réveillez-vous !

 

MERCI en Rouge mess Merci1

Pétitions

  Votre Attention SVP Fond Vert t11-14 clown-tambour

 

 

 

 

 

  Pétitions

     à la Une

 

 


 

Cet article est en cours de mise à jour

 

  Cliquer sur LIEN  pour y accéder

.

Merci de votre compréhension


Fleur anim&e nature-46

 

   Pétition France Palestine AFPS

 

* Non à la criminalisation du boycott d'Israël !

 

    Pour la défense des Palestiniens,

l'AFPS Association

France Palestine Solidarité

a mis en ligne

mardi 18 septembre 2012


Une pétition réclamant l’abrogation

de la circulaire de février 2010

(signée Mme Alliot-Marie)

qui assimile les actions de boycott

des produits israéliens


 « à de la provocation,

 

à la discrimination

 

ou à la haine raciale. »


En application de cette circulaire,

les contrevenants encourent.

  des poursuites judiciaires.

 

 

 

  Pour plus d’informations et pour Signer :

Un Clic sur la vignette AFPS

 

  Logo-France-Palestine Solidarité Capture

 

 

Barre vert mordoré

 

 

 

MERCI nadn6mnq

A l'attention des visiteurs

  Pax Americana 2

        Les internautes désirant publier sur leurs blogs, TOUT ou PARTIE  des photos ou articles parus sous ma plume sur Salam-Akwaba auront la gentillesse et la courtoisie de :

  -   m’en informer auparavant

   -   citer CLAIREMENT leur source au début de leur propre article : Lien vers Salam-Akwaba, Titre de l’article source, auteur : L17

        Pour plus de précisions voir  ICI

 


Pax Americana 2