Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 22:56

 

 

fable de la fontaine - illustration Oudry - la mort et le mourant

 

 

 

La Mort et le Mourant


La mort ne surprend point le sage ;
Il est toujours prêt à partir,
S'étant su  lui-même avertir
Du temps où l'on se doit résoudre à ce passage.
  Ce temps, hélas ! embrasse tous les temps :
Qu'on le partage en jours, en heures, en moments,
Il n'en est point qu'il ne comprenne
Dans le fatal tribut ; tous sont de son domaine ;
Et le premier instant où les enfants des rois
Ouvrent les yeux à la lumière,
Est celui qui vient quelquefois
Fermer pour toujours leur paupière.
Défendez-vous par la grandeur,
Alléguez la beauté, la vertu, la jeunesse,
La mort ravit tout sans pudeur
Un jour le monde entier accroîtra sa richesse.
Il n'est rien de moins ignoré,
Et puisqu'il faut que je le die,
Rien où l'on soit moins préparé.
Un Mourant qui comptait plus de cent ans de vie,
Se plaignait à la Mort que précipitamment
Elle le contraignait de partir tout à l'heure,
Sans qu'il eût fait son testament,
Sans l'avertir au moins. Est-il juste qu'on meure
Au pied levé ? dit-il : attendez quelque peu.
Ma femme ne veut pas que je parte sans elle ;
Il me reste à pourvoir un arrière-neveu ;
Souffrez qu'à mon logis j'ajoute encore une aile.
Que vous êtes pressante, ô Déesse cruelle !
Vieillard, lui dit la mort, je ne t'ai point surpris ;
Tu te plains sans raison de mon impatience.
Eh n'as-tu pas cent ans ? trouve-moi dans Paris
Deux mortels aussi vieux, trouve-m'en dix en France.
Je devais, ce dis-tu, te donner quelque avis
Qui te disposât à la chose :
J'aurais trouvé ton testament tout fait,
Ton petit-fils pourvu, ton bâtiment parfait ;
Ne te donna-t-on pas des avis quand la cause
Du marcher et du mouvement,
Quand les esprits, le sentiment,
Quand tout faillit en toi ? Plus de goût, plus d'ouïe :
Toute chose pour toi semble être évanouie :
Pour toi l'astre du jour prend des soins superflus :
Tu regrettes des biens qui ne te touchent plus
Je t'ai fait voir tes camarades,
Ou morts, ou mourants, ou malades.
Qu'est-ce que tout cela, qu'un avertissement ?
Allons, vieillard, et sans réplique.
Il n'importe à la république
Que tu fasses ton testament.

 

La Mort avait raison. Je voudrais qu'à cet âge
On sortît de la vie ainsi que d'un banquet,

Remerciant son hôte, et qu'on fît son paquet ;
Car de combien peut-on retarder le voyage ?
Tu murmures, vieillard ; vois ces jeunes mourir,
Vois-les marcher, vois-les courir
A des morts, il est vrai, glorieuses et belles,
Mais sûres cependant, et quelquefois cruelles.
J'ai beau te le crier ; mon zèle est indiscret :
Le plus semblable aux morts meurt le plus à regret

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

etoile 035La Fontaine  s’est inspiré, pour écrire cette fable de  Laurentius Abstemius, humaniste italien, né à la fin du XVe siècle. Abstemius était bibliothécaire du Duc d’Urbino durant la papauté d’Alexandre VI, et avait traité ce sujet dans sa fable 99 "Le vieillard qui voulait remettre sa mort à plus tard" (recueil Nevelet).
 Cette fable fait suite aux deux autres fables sur le thème de la mort chez notre célèbre fabuliste français. On peut les lire en cliquant sur la vignettefable de la fontaine - illustration oudry - la mort et le m

 

 


Barre fin article

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 19:02

 

fable de la fontaine - illustration Oudry - la mort et et le bûcheron

fable de la fontaine - illustration Oudry - la mort et le malheureux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Signet hr2-copie-1

 

 

         La fable d’ Esope "Le vieillard et la Mort", que l’on peut lire ci-dessous, a inspiré à  Jean de La Fontaine trois autres fables sur le thème de l’Homme face à la Mort:

 La Mort et le Malheureux - La Mort et le Bûcheron

La Mort et le Mourant

    N'étant pas de celles que l'on apprenait souvent en classe, ces fables ne sont pas des plus connues, mais elles rejoignent les préoccupations actuelles de la société française sur ce sujet, et les débats du Sénat sur l'euthanasie des 25-26 janvier 2011.


     Ces fables montrent combien tous les hommes sont attachés à leur existence, aussi misérable soit-elle.


Selon un dicton catalan 

 "Payer et mourir, on a toujours le temps !

                                                                  

 

Le Vieillard et la Mort

Barre Rouge VertictaleUn jour un vieillard ayant coupé du bois, le chargea sur son dos. Il avait un long trajet à faire. Fatigué par la marche, il déposa son fardeau et il appela la Mort.

La Mort parut et lui demanda pour quel motif il l’appelait. Le vieillard répondit :  "C’est pour que tu me soulèves mon fardeau…"

 

 

 

 

Signet hr2-copie-1


 

etoile 035Chez La Fontaine, " La Mort et le Malheureux " (I, fable 15), premier exemple des "fables doubles" est suivie de " La Mort et le Bûcheron " (I, fable 16 – la plus connue des trois : source  Esope)


 

        La Mort et le Malheureux


    Un Malheureux appelait tous les jours
  La mort à son secours;
    Ô Mort, lui disait-il, que tu me sembles belle !
Viens vite, viens finir ma fortune cruelle.
La mort crut en venant, l'obliger en effet.

 

Elle frappe à sa porte, elle entre, elle se montre.
    Que vois-je ! cria-t-il, ôtez-moi cet objet ;
Qu'il est hideux ! que sa rencontre
Me cause d'horreur et d'effroi !
N'approche pas, ô Mort ; ô Mort, retire-toi.

 

Mécénas fut un galant homme :
Il a dit quelque part : Qu'on me rende impotent,
Cul-de-jatte, goutteux, manchot, pourvu qu'en somme
Je vive, c'est assez, je suis plus que content.

 

Ne viens jamais, ô Mort ; on t'en dit tout autant.

 


Signet hr2-copie-1

 


La Mort et le Bûcheron


Un pauvre bûcheron, tout couvert de ramée,
Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
Gémissant et courbé, marchait à pas pesants,
Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
Enfin, n'en pouvant plus d'effort et de douleur,
Il met bas son fagot, il songe à son malheur.
Quel plaisir a-t-il eu depuis qu'il est au monde ?
En est-il un plus pauvre en la machine ronde ?
Point de pain quelquefois, et jamais de repos.
Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,
Le créancier et la corvée
Lui font d'un malheureux la peinture achevée.
Il appelle la Mort ; elle vient sans tarder,
Lui demande ce qu'il faut faire.
C'est, dit-il, afin de m'aider
A recharger ce bois ; tu ne tarderas guère.

Le trépas vient tout guérir ;
Mais ne bougeons d'où nous sommes :
Plutôt souffrir que mourir,
C'est la devise des hommes.

 

 

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

 

 

etoile 035On peut lire la troisième fable : La Mort et le Mourant (VIII.fable I) en cliquant sur la vignette


fable de la fontaine - illustration oudry - la mor-copie-1


Barre fin article

Repost 0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 00:30
LAQUE Indochine 2 DSC03547                                Laque d'Indochine représentant un village  traditionnel

 

 

Feuille-d-or-copie-2.gif

 

 

 

Cantique des Cantiques 8, 6-7


Mets-moi comme un sceau sur ton cœur

Comme un sceau sur ton bras.

 

Car l’amour est fort comme la Mort,

La jalousie inflexible comme le Shéol.

Ses traits sont des traits de feu,

 une flamme de Yahvé.

 

Les grandes eaux ne pourront éteindre l’amour,

Ni les fleuves le submerger.

 

Qui offrirait toutes les richesses de sa maison

Pour acheter l’amour,

Ne recueillerait que mépris. 



Mets-moi comme un sceau sur ton cœur

Comme un sceau sur ton bras.

 

Car l’amour est fort comme la Mort,

La jalousie inflexible comme le Shéol.

Ses traits sont des traits de feu,

 une flamme de Yahvé.

 

Les grandes eaux ne pourront éteindre l’amour,

Ni les fleuves le submerger.

 

Qui offrirait toutes les richesses de sa maison

Pour acheter l’amour,

Ne recueillerait que mépris. 




Feuille-d-or-copie-2.gif


Terre des oublis 0003  L’amour est fort comme la  Mort... Ce  sont ces versets du Cantique des Cantiques qu’évoque, pour moi, le magnifique et bouleversant roman de Duong Thu Huong :  Terre des oublis

Roman puissant, profondément humain décrivant les fureurs de la passion et de la jalousie et enfin le triomphe de l’amour véritable, celui qui s’oublie...

 

    Sur fond de guerre, celle du Vietnam, une histoire poignante dont le thème est celui du « Retour »,  retour du soldat qui espère que rien n'a changé chez lui, que la vie va reprendre comme avant...

   Bôn, combattant du Vietminh que tout le monde, chez lui, croyait mort et disparu dans la tourmente de la guerre, revient un jour. Son retour va bouleverser la vie du village et de celle qu'il avait épousée. Bôn rentre au village après quatorze années et réclame sa femme Miên... 
   Cruel dilemne : Miên, croyant mort le mari de sa jeunesse, s'est remariée avec Hoan qu'elle aime et dont elle a un enfant
qu'elle veut préserver.
 Ces trois êtres torturés et déchirés vont devoir se remettre en question...

     Ce thème du retour a inspiré de nombreux romans  et films,  relatant parfois des histoires vécues... retours toujours douloureux, souvent tragiques.
 L'histoire a pour cadre, ici, le Vietnam des années 70-80 (ce n'est pas précisé), après la guerre US contre le Vietminh.

   L'auteur décrit avec force, et sans fard, les cheminements déchirants de Bôn, Miên et Hoan, les errements de Bôn et Hoan, la détermination et le courage impressionnants de Miên. Elle dépeint son pays, la vie de des paysans... et,  par la voix de Bôn, la guerre... la guerre qui détruit tout, surtout l'âme et l'humanité des combattants, quel que soit leur bord...
Le Chagrin de la guerre0004

   De ces guerres d'Indochine et du Vietnam, nous ne connaissons en général que le point de vue occidental : ce roman nous livre ce qu'a vécu un soldat vietminh ; on retrouve toutes ces impressions, l'abomination des tueries, cette douleur "née de la passion de vivre", dans les pages écrites par Bao Ninh : "Le chagrin de la guerre".


Fleur de Lotus Gwadlup DSC02134

      Cette réflexion notée dans "Terre des oublis (Chapitre XVII  page 457) : 

 

C'est peut-être grâce à ceux qui ont un regard et des sentiments différents des nôtres sur la réalité que nous avons la chance de nous remettre en question, de sonder les zones obscures au tréfonds de notre âme, que nous ne voyons jamais tant que nous vivons au milieu de gens qui nous ressemblent.

 

 


Feuille-d-or-copie-2.gif


Notes

Mise à jour du 25 mai 2015

>>>  Cette musique interprétée aux instruments par Alain Bashung, un peu étrange et envoûtante qui accompagnait cette page, lors de sa publication le 10 mars 2010, n'est plus directement
accessible depuis que Overblog a modifié sa Plateforme

«Alain Bashung enregistre, en 2002, le Cantique des cantiques avec son épouse, la comédienne et chanteuse Chloé Mons : ce titre avait été écrit à l'occasion de leur mariage en 2001, sur une
musique de Rodolphe Burger, à partir d'une nouvelle traduction du Cantique des Cantiques de la Bible par l'écrivain Olivier Cadiot.»    Source Wikipédia

<>  Retrouver cette musique et ce magnifique poème interprété par Alain Bashung et son épouse Chloé Mons sur Youtube en cliquant sur la vignette ci-contre --->

 

>>> Le Cantique des Cantiques de la Bible, attribué à Salomon, chante ses amours avec la
       Sulamite.

Pourtant  ce poème est "comme le Saint des Saints de la Bible, lieu d'adoration chéri entre tous par les  plus grands mystiques. Est-ce parce qu'en chantant l'amour, il dévoile l'être même de Dieu et exprime mieux que tout, combien "Dieu est amour" ? Ou parce que toute femme  et tout homme peut découvrir dans ces mots de l'amour humain l'expérience de l'union avec Dieu ? Ce chef d'oeuvre de la poésie érotique proclame la sainteté du désir : autant un désir religieux qu'une religion du désir..." in Bible de Jérusalem

> Désir de Dieu, désir d'Absolu, désir d'Eternité dans nos amours humaines... Lors de la cérémonie de mariage religieux, les époux choisissent souvent ce poème d'amour pour célébrer leur union.

> On peut lire la belle homélie sur "l'amour est fort comme la mort"  de Baudoin de Ford (?-vers 1190), abbé cistercien et théologien du XIIème siècle. ---> ICI

> Pour plus d'informations sur le site  de Wikipédia au sujet du Cantique des Cantiques

>>> Dương Thu Hương, née à Thai Binh en 1947, est une grande romancière vietnamienne et une dissidente politique qui participe à la renaissance littéraire du Vietnam dans les années 1980.

> Plus d'informations sur sa vie et son oeuvre sur le site de EVENE  et celui de Wikipédia --->

>>> Connu pour sa traduction de la Bible (1987 ; souvenez-vous le "Heureux" des Béatitudes des Evangiles, taduit par "En Avant"), André Chouraqui a écrit son autobiographie intitulée "L'amour fort comme la mort", parue, chez Robert Laffont en 1990 ( reéditée en 1998). J'ai lu ce livre lors de sa parution avec grand intérêt, sans faire réellement le lien avec le titre : je savais qu'il était tiré du Cantique des Cantiques  mais restait, pour moi, un peu égnimatique ;
j'ai évolué depuis, une relecture serait nécessaire.

 

 

Barre fin article

Repost 0

Présentation

  • : Salam - Akwaba
  • Salam - Akwaba
  • : Littérature, citations, politique internationale (conflit Palestine-Israël, mondialisation...), Afrique, Maghreb, problèmes de société, religions, faune, flore, etc...
  • Contact

Guadeloupe

Album photos privé - Avril 2008
La Pointe des Châteaux

Recherche

Remerciements


 "Toute vie véritable est rencontre"

 

         Salam et Akwaba !


Merci de tout coeur

          à tous mes chers visiteurs.

  Merci pour vos messages. 

 

             Bonne journée à chacun de vous.

 


MERCI et soleil 946s

A Diffuser Sans Modération...

metiers-facteur-1   


 Citoyennes et Citoyens

Réveillez-vous !

 

MERCI en Rouge mess Merci1

Pétitions

  Votre Attention SVP Fond Vert t11-14 clown-tambour

 

 

 

 

 

  Pétitions

     à la Une

 

 


 

Cet article est en cours de mise à jour

 

  Cliquer sur LIEN  pour y accéder

.

Merci de votre compréhension


Fleur anim&e nature-46

 

   Pétition France Palestine AFPS

 

* Non à la criminalisation du boycott d'Israël !

 

    Pour la défense des Palestiniens,

l'AFPS Association

France Palestine Solidarité

a mis en ligne

mardi 18 septembre 2012


Une pétition réclamant l’abrogation

de la circulaire de février 2010

(signée Mme Alliot-Marie)

qui assimile les actions de boycott

des produits israéliens


 « à de la provocation,

 

à la discrimination

 

ou à la haine raciale. »


En application de cette circulaire,

les contrevenants encourent.

  des poursuites judiciaires.

 

 

 

  Pour plus d’informations et pour Signer :

Un Clic sur la vignette AFPS

 

  Logo-France-Palestine Solidarité Capture

 

 

Barre vert mordoré

 

 

 

MERCI nadn6mnq

A l'attention des visiteurs

  Pax Americana 2

        Les internautes désirant publier sur leurs blogs, TOUT ou PARTIE  des photos ou articles parus sous ma plume sur Salam-Akwaba auront la gentillesse et la courtoisie de :

  -   m’en informer auparavant

   -   citer CLAIREMENT leur source au début de leur propre article : Lien vers Salam-Akwaba, Titre de l’article source, auteur : L17

        Pour plus de précisions voir  ICI

 


Pax Americana 2