Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 22:16

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

Victoire des Alliés _clubfrancaisdelamonnaie.com 7505543-8597-thickbox

Au mois de mai, lorsque la nature renait et que s’épanouit le Printemps, la France commémore sa Libération et la Victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie le 8 mai 1945.

 

A la Libération de la France ont contribué, outre les Troupes Alliées (D Day : 6 juin 1944 Débarquement en Normandie), mais aussi et pour une large part : les maquisards de la Résistance française et les Troupes d’Infanterie coloniales françaises  ( Campagne d’Italie 1943-1944,  Débarquement en Provence 14-15 août 1944).


 

Signet hr2-copie-1

 

8 mai 1945 en France

 

 

PARIS-Charles-de-gaulle-8-mai-1945 - © Fondation Charles de Gaulle

Cérémonie à l'Arc de Triomphe

8-mai-1945-_Defile-des-Parisiens

Parisiens en liesse


 

 

                                                                                                          

Signet hr2-copie-1

 

 

 

   Pendant que le Général de Gaulle célébrait la victoire à l’Arc de Triomphe de Paris et prononçait un discours de circonstance, de l’autre côté de la Méditerranée, à Sétif les défilés de fête de ce 8 mai 1945 tournent au drame sanglant pour les populations "roumis et indigènes".

   Dans toutes les autres villes d’Algérie, grâce à l’intelligence et au sang-froid des uns et des autres et malgré la présence de pancartes politiques et de drapeaux vert et blanc, tout ce passe bien.

   A Sétif, il suffira d’une provocation pour "mettre le feu aux poudres" dans le Constantinois, et déclencher des émeutes durement  réprimées par l’Armée française, ses Tirailleurs sénégalais et les milices de colons armés jusqu'au 22 mai, date de la reddition des tribus (photos d’archives  1 et  2 ).

 

   Ensuite se poursuivront arrestations, jugements, condamnations et exécutions...

 

 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

 

   Il est délicat d’évoquer ces cruels événements qui ont meurtri les communautés autochtones et coloniales à cette époque.  La véritable ampleur de la répression  a été longtemps occultée, pour ne pas dire niée, tant par les Autorités françaises que par les colons. Depuis l’ouverture des Archives, des historiens algériens et français ont pu rétablir la réalité des faits.  Il faut donc leur donner la parole, ainsi qu’aux témoignages français recueillis en mai 1945 et aux survivants Algériens qui ont participé à cette manifestation de Sétif qu’ils voulaient pacifique².

   A chacun de se forger son opinion dans la mesure où l’intéresse cette tragédie, partie intégrante de l'Histoire de France et de l'Histoire de l'Algérie. Ce drame a signé le divorce entre les deux populations, prélude de la Guerre d'Indépendance algérienne qui éclatera le 1er novembre 1954...


 

Signet hr2-copie-1

 

 

8 mai 1945 en Algérie - Sétif- Kherrata - Guelma

                   

  Timbre commémoratif algérien 8 mai 1945 - artimage 221197


   Les Algériens d’alors, que l’Administration coloniale française appelait Indigènes (Cf.  Code de l’Indigénat), espéraient ce jour-là  faire entendre leurs voix, leur aspiration à une justice, la même pour tous  – Roumis ou Indigènes – Dans toutes les   villes d’Algérie furent organisées des manifestations pacifiques par les deux communautés : le port de pancartes, banderoles à caractère politique, de drapeaux des partis d’opposition étaient interdits à la population musulmane qui s’agitait depuis quelque temps en réclamant la libération de  Messali Hadj, le leader du  PPA.

 

 

Sétif -Sur la route du marché 565 001 - Carte postale ancienne

 

   C’est jour de marché ce mardi à Sétif : les gens du Bled affluent. Une foule nombreuse s’est rassemblée pour défiler. En ce jour, où partout on célèbre la Libération française et la victoire,  la communauté musulmane d’Algérie croit (naïvement) que le sang versé par les siens, ces milliers de soldats indigènes morts pour la France sur tous les champs de bataille des deux dernières guerres, l’autorise  à demander au moins l’égalité de droits avec les communautés française et européennes vivant dans leur pays en Algérie… Et pourquoi pas, à terme, l’autonomie et l’indépendance…

 

  Las, la déconvenue sera cruelle pour tout le monde : un jeune scout musulman puis les Européens de Sétif, en seront les premières victimes… Cela entraînera des émeutes sanglantes dans toute la région du Nord-Constantinois, suivies d’une féroce répression encore plus sanglante : l'écart entre le nombre des victimes dans les deux communautés en témoigne¹.     

 

Carte SETIF et Nord-Constantinois -MAI-1945 2185594-XL

   Comment la manifestation a-t-elle dégénéré en émeute ce 8 mai à Sétif ? Voici un extrait d'un article du site  Herodote :

   "Le matin du 8 mai, une nouvelle manifestation survient à Sétif aux cris de «Istiqlal [Indépendance], libérez Messali". Les militants du PPA ont la consigne de ne pas porter d'armes ni d'arborer le drapeau algérien mais un scout musulman n'en tient pas compte et brandit le drapeau au cœur des quartiers européens.

La police se précipite. Le maire socialiste de la ville, un Européen, la supplie de ne pas tirer. Il est abattu de même que le scout. La foule, évaluée à 8.000 personnes se déchaîne et 27 Européens sont tués dans d'atroces conditions. L'insurrection s'étend à des villes voisines, faisant en quelques jours 103 morts dans la population européenne.

La répression est d'une extrême brutalité. L'aviation elle-même est requise pour bombarder les zones insurgées..."

 

     Qui a tué le maire socialiste de Sétif, Édouard Deluca retrouvé agonisant ? L’écrivain algérien Kateb Yacine (15 ans à l’époque)  défilait avec ses camarades, il est formel : un policier. "Mais d’autres témoignages désignent des hommes de main des Vichystes qui prennent leur revanche". D’aucuns prétendront que les coups de feu sont partis de la foule… 

 


Chaâl Bouzid - Sétif- 8 mai 1945 _ Photo Lamblard   Quoiqu’il en soit, Chaâl Bouzid , le jeune scout porte-drapeau, est la première victime de la répression ; on peut voir aujourd’hui, en centre ville à Sétif, la  plaque commémorative de la mort de ce jeune homme considéré en Algérie comme  un héros.

 

  Sur son site "Lettres de l’Archipel", Jean-Marie Lamblard, faisant appel à divers témoignages, a écrit en 2009, une relation bien documentée de ces événements. L’article intitulé " SÉTIF, MASSACRE EN ALGÉRIE FRANCAISE, 8 MAI 1945" est douloureusement passionnant.

 

 


 

Signet hr2-copie-1

 

   Il faut maintenant donner la parole aux témoins de ces tragiques événements.

    Ce sera l'objet de deux prochains articles :

 

"Sétif 8 mai 1945 - Témoignages "


"Sétif  8 mai 1945 - Témoignages (suite)"


 

 

Signet hr2-copie-1

 

 

 

              NOTES


1 - Selon des sources officielles françaises relevées en 1945, les pertes côté européen sont de 102 à 113 victimes et deux fois plus de blessés pendant la durée des émeutes dans toute la région de Sétif : ces chiffres sont sûrs .

800 musulmans * auraient été assassinés pour leur francophilie
Le commandement militaire aurait dénombré 2628 tués parmi les musulmans.

 

    En s’en tenant seulement à ces chiffres de l’époque, il y aurait eu presque vingt cinq fois plus de morts victimes de la répression  que de victimes des émeutes…


      * Ce chiffre n’est cité - du moins à ma connaissance -  que par François    d’Orcival dans  Valeurs Actuelles ;  ce journaliste ne cache pas que : " Conformément aux consignes reçues de Paris, la répression est sans pitié. Des villages situés autour de Sétif, Guelma et Kherrata, sont rasés. "

 

  →  Selon le rapport du Général Paul Tubert  qui n’a pu enquêter que deux jours sur place : "Officiellement, il y eut 102 morts européens, essentiellement dans la région de Sétif, et 1 165 morts algériens"


  → Dès l’origine, ces chiffres ont été contestés par les Algériens qui retiennent actuellement  le chiffre de 45 000 morts*, et par des témoins étrangers. 

   Par ailleurs, les archives françaises et britanniques font état de 6 000 à 15 000 personnes victimes de la répression.

 

   Quelque soit le bilan réel, ces chiffres témoignent d’une féroce répression.


       * "Les historiens estiment que ce chiffre (45 000) englobe non seulement les morts, mais également les blessés, et les emprisonnés dont un grand nombre ne survivra pas aux conditions de détention."   Cf. Lettres de l’Archipel

 

2 -  Les survivants algériens, parmi lesquels certains disent avoir participé a la manifestation de Sétif, affirment le caractère pacifique, mais politique, du défilé qui a dérapé.

 

 >>> Cliquer sur les photos pour les agrandir et lire les légendes.

 

 

 

 

 

Barre fin article


Partager cet article

Repost0

commentaires

GBR 29/06/2011 10:28


Tous ces témoignages sont interéssants Merci pour ces infos.Est-ce vous publirez des témoignages des Algériens quiont vécu ces horreurs? ce serait nécessaire

Cordialement


L17 01/07/2011 13:55



La suite des témoignages est en cours de rédaction.  Ces témoignages se recoupent et  leur choix n'est pas évident tout comme celui des images : cela demande du temps...


 Il y a aussi l'actualité brûlante de la guerre contre la Libye et les révoltes en Orient, qu-il ne faut pas oublier.


 A bientôt


Cordialement



Xavier 27/05/2011 10:06


Bonjour Marceline,

De très beau textes pour nous rappeler toutes les Histoires et non pas seulement l'Histoire du 8 mai 45. Belle reconnaissance et magnifique travail.

J'ai tardé à répondre à vos questions sur mon site. C'est chose faite.
Il semble que vous êtes vous aussi une grande voyageuse. Un petit cadeau pour vous sur mon site.

A très bientôt.
Xavier


L17 27/05/2011 11:29



Bonjour Xavier


Je vous remercie infiniment pour votre intérêt et votre appréciationt qui me touchent. L'Histoire de l'Algérie, du Maroc, les interactions avec celle de notre pays, l’Histoire de nos peuples ne
peuvent me laisser indifférente.


 Comment pourrait-il en être autrement, alors que je suis née près de la frontière algéro marocaine et y ai passé ma jeunesse jusqu'en 1962. De notre maison située en limite de la ville,
nous pouvions voir les éclairs des tirs de l'armée française sur les djebels de l'autre côté de la frontière pendant le guerre d'Algérie. Il est temps que des relations honnêtes de tous ces
événements tragiques pas si lointains soient écrites par les historiens.


De même que que les drames de notre chère Côte d'ivoire, où nous avons passé 12 années durant  l'enfance de nos enfants, ne peuvent nous laisser insensibles. Nous y avons encore des amis
franco-ivoiriens.


  Merci pour votre gentil cadeau reçu avec beaucoup de plaisir : j'ai lu hier votre réponse sur les couchers de soleil à Séguéla, mais n'ai pas eu le temps de réagir ... Je suis en train de
rédiger la suite  de cet article sur le 8 mai 1945 à Sétif : c'est en effet beaucoup de travail mais tellement passionnant. J'essaie  de ne rien publier sans vérification préalable et
de citer les sources. a chacun de réfléchir et de se faire sa propre opinion.


Bonne journée et à bientôt.


Marceline



GBR 25/05/2011 10:40


J'ignorais ce drame survenu en Algérie le jour de la victoire de 194 comme beaucoup de Français.Merci pour cet article bien documanté
Cordialement


L17 26/05/2011 10:54



Beaucoup d'événements sont occultés lorsqu'ils dérangent les pouvoirs en place...


L'ouverture des Archives et l'évolution des mentalités permettent de mieux appréhender les faits historiques.


Merci et bonne journée.



Brahim 19/05/2011 05:30


Chère amie

Je ne sais comment vous remercier pour avoir rappeler une des périodes, le 8 mai 1945, des plus tragiques de l'histoire de l'humanité. Les crimes coloniaux commis en Algérie, sont malheureusement
un sujet tabou en France, pour les officiels, mais en Algérie les victimes survivantes de cette tragédie sont des témoins vivants que personne ne pourrait contredire, ces témoins ne pourront jamais
oublier ce drame qui a provoqué la mort de dizaines de milliers de morts côté algérien. Malheureusement l'historie se répète dans le monde, que ce soit en Irak, en Palestine, en Lybie et ailleurs.
Merci pour ces informations historiques fort intéressantes, aussi pour vos recherches concernant cette période sombre de l'histoire. Ces informations historiques publiées sur votre blogue pour
éclairer l'opinion publique française sur cette tragédie, ne font que confirmer, votre intégrité intellectuelle, votre soucis de rétablir les faits historiques bien occultées par les différents
régimes français coloniaux et poste coloniaux. Mille mercis chère amie.

Amicalement
Brahim


L17 19/05/2011 15:20



Je vous remercie vivement, Cher Brahim, pour votre visite et ce commentaire.  Je m'efforce de rassembler  des informations fiables, dont je cite les sources, avant d'évoquer un sujet
aussi sensible et douloureux. Quelque soit la vérité, je pense qu'elle ne doit pas être niée : cela me semble la condition pour que Algériens et Français puissent enfin avoir de vraies relations
d'amitié et coopèrent d'égal à égal.


 Depuis 2005, soixante ans plus tard, la France a enfin commencé à évoluer officiellement sur sa version des événements tragiques et sanglants qui ont bouleversé Sétif, Kherrata, Guelma et
toute cette région.


Je rédige la suite de cet article ; j'aborderai cet aspect nouveau ; je citerai les récits des Européens ayant participé (en victimes ou en vengeurs) de ce drame : ils montrent l'état d'esprit
qui régnait parmi les colons (En particulier le livre d'Eugène Vallet).


Je citerai parallèlement les récits et souvenirs des survivants algériens de ces jours-là, certains sont des vétérans de la Guerre d'Algérie ; leur narration des faits éclaire de façon émouvante,
et je dirais authentique, ces événements atroces car ils ne nient pas leur participation aux émeutes qui ont suivi le meurtre par un policier du jeune Chaâl Bouzid (et de Mr Deluca, le maire de
Sétif).


 A bientôt - Votre amie Marceline



un passant 18/05/2011 12:23


Très intéressant.Depuis 2005 la déclaration d'un de nos ambassadeurs montre que la position officielle de la France a évolué dans le bon sens sur cette tragédie et le bilan des victimes de la
répression de l'armée française et de la vengeance des colons. Comptant sur la suite des témoignages des 2 cotés. merci

Cordialement


L17 18/05/2011 22:23



Merci pour votre commentaire et votre visite.


 En effet, l’ambassadeur de France en Algérie,  Colin de Verdière, avait qualifié en 2005  les événements cités dans mon article « d’inexcusable
tragédie ». Son successeur à Alger, Bernard Bajolet, a
parlé en 2008 pour la première fois "d’épouvantables massacres" commis par l’Armée française à Sétif, Kherrata et Guelma lors des événements du 8 mai 1945.


 Cordialement - A bientôt.



Présentation

  • : Salam - Akwaba
  • : Littérature, citations, politique internationale (conflit Palestine-Israël, mondialisation...), Afrique, Maghreb, géopolitique, problèmes de société, religions, faune, flore, etc...
  • Contact

Guadeloupe

Album photos privé - Avril 2008
La Pointe des Châteaux

Recherche

Remerciements


 "Toute vie véritable est rencontre"

 

         Salam et Akwaba !


Merci de tout coeur

          à tous mes chers visiteurs.

  Merci pour vos messages. 

 

             Bonne journée à chacun de vous.

 


MERCI et soleil 946s

A Diffuser Sans Modération...

metiers-facteur-1   


 Citoyennes et Citoyens

Réveillez-vous !

 

MERCI en Rouge mess Merci1

Pétitions

  Votre Attention SVP Fond Vert t11-14 clown-tambour

 

 

 

 

 

  Pétitions

     à la Une

 

 


 

Cet article est en cours de mise à jour

 

  Cliquer sur LIEN  pour y accéder

.

Merci de votre compréhension


Fleur anim&e nature-46

 

   Pétition France Palestine AFPS

 

* Non à la criminalisation du boycott d'Israël !

 

    Pour la défense des Palestiniens,

l'AFPS Association

France Palestine Solidarité

a mis en ligne

mardi 18 septembre 2012


Une pétition réclamant l’abrogation

de la circulaire de février 2010

(signée Mme Alliot-Marie)

qui assimile les actions de boycott

des produits israéliens


 « à de la provocation,

 

à la discrimination

 

ou à la haine raciale. »


En application de cette circulaire,

les contrevenants encourent.

  des poursuites judiciaires.

 

 

 

  Pour plus d’informations et pour Signer :

Un Clic sur la vignette AFPS

 

  Logo-France-Palestine Solidarité Capture

 

 

Barre vert mordoré

 

 

 

MERCI nadn6mnq

A l'attention des visiteurs

  Pax Americana 2

        Les internautes désirant publier sur leurs blogs, TOUT ou PARTIE  des photos ou articles parus sous ma plume sur Salam-Akwaba auront la gentillesse et la courtoisie de :

  -   m’en informer auparavant

   -   citer CLAIREMENT leur source au début de leur propre article : Lien vers Salam-Akwaba, Titre de l’article source, auteur : L17

        Pour plus de précisions voir  ICI

 


Pax Americana 2