Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 22:59

 

In Memoriam

Massacres de Sétif-Guelma-Kherrata

 

 

SETIF - Mémorial du 8 mai 1945-2015

 

 



  En ce 8 mai 2015, la France célèbre le 70e anniversaire de la victoire des Alliés sur le IIIe Reich nazi, tandis que l’Algérie commémore les tueries du 8 mai 1945 à Sétif et dans les villes et douars alentour. La manifestation des Indigènes de Sétif, à l’origine pacifique, tourna à l’émeute lorsque le jeune porte-drapeau scout Chaâl Bouzid s’écroula victime d’un tir contre la foule…
  L’émeute et son cortège d'exactions meutrières se propagèrent dans toute la région, déclenchant durant plusieurs mois une répression implacable et aveugle des Forces de l'ordre secondées par des milices populaires.
  Cette journée fatidique, tragique prélude à la Guerre D’Algérie, s’est gravée douloureusement dans la mémoire des Algériens, d’autant plus que ces atroces forfaits perpétrés par l’Administration et L’Armée coloniales ont été étouffés depuis et déformés, par les gouvernements français ; les colons de l’époque les niaient et les nostalgiques de l’Algérie française les nient aujourd’hui encore…


   Notons que cette année le 20 avril 2015, un membre du gouvernement Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire en déplacement en Algérie, a fait un « beau » discours. Il s’est recueilli à Sétif devant la stèle de Chaâl Bouzid, la première victime innocente de ce terrible drame, une manière implicite de reconnaître la réalité des faits et la douleur des Algériens.
Son discours reste cependant bien timide concernant l’implication criminelle de la France coloniale dans les malheurs infligés à la population algérienne, pour avoir osé réclamer plus de liberté et de citoyenneté des Pouvoirs publics; il n’a guère suscité d’enthousiasme : pour les Algériens, le « devoir de vérité » est loin d’être accompli… Pour certains Français, le « devoir de vérité » est à sens unique et J-M Todeschini en a trop dit sur cette vérité qui n’appartient qu’à un clan : sur la Toile de nombreux sites, hélas, se font encore l'écho de ce détestable mépris récurrent

  * Ce discours publié jusqu'en 2015 par le SDACM n'est plus disponible actuellement en 2017 sur ce site
  * Il en est de même pour le discours de l'Ambassadeur de France Bernard Bajolet, lors de sa visite à L'Université de Guelma le 27 avril 2008.

  - Retrouvés avec difficulté, voici deux autres liens permettant d'accéder en 2017 à la lecture de ces discours ;
CLIQUER sur les photos ci-contre   

 Deux articles publiés en 2011 sur Salam-Akwaba relatent ces funestes événements avec plus de détails, de liens et d'articles de référence :

1 - 8 mai 1945 - Commémorations

2 - Sétif 8 mai 1945 - Témoignages...

 

 

 

 

 

    Si l'on se penche sur l'Histoire de la Conquête de l'Algérie par la France au XIXe siè;cle, des « pacifications » successives et de la colonisation qui ont suivi, on  s'aperçoit que cette occupation, militaire et coloniale, a été émaillée de révoltes durement réprimées tout au long de ces 132 années...
  La cause réelle et profonde de ces révoltes était occultée par les Autorités coloniales attachées à faire régner l'ordre ; les Européens persuadés de faire oeuvre civilisatrice, avaient en général de bonnes relations, et souvent même parfois d'amitié, avec les Indigènes...   Mais, habités par un fort sentiment de supériorité, la plupart des Français d'Algérie étaient peu sensibles aux frustrations et aux attentes des Algériens qu'ils côtoyaient, ne voulant pas voir en face la réalité et les injustices infligées par l'Administration coloniale à leurs voisins musulmans.



    Á la fin de la IIe guerre mondiale, comme rien ne changeait en Algérie malgré certaines promesses, l'aspiration à l'Indépendance a grandi dans la population algérienne, s'est amplifiée aprés l'impitoyable répression qui a ensanglanté tout le Nord-Constantinois dès le 8 mai 1945 et plusieurs mois durant; Sétif, Guelma et Kherrata ont payé un lourd tribut à cette manifestation à l'origine pacifique qui a dégénéré en émeute...102 victimes françaises et quelques milliers victimes algériennes dont le nombre fait toujours polémique 70 ans plus tard..
Cette volonté d'indépendance, nourrie de rancoeurs accumulées depuis des années, s'est cristallisée avec la chute de Dien Bien Phu, un 8 mai 1954, qui mit un terme à la colonisation de l'Indochine par la France...
    L'Armèe française ne semblait plus invincible...
  Les Français n'ont jamais pris vraiment conscience de toutes les révoltes durement réprimées «manu militari», qui ont endeuillé les décennies de présence française ; cette présence perçue, à juste titre, comme une occupation étrangère et une exploitation du pays, a été combattue dès les orignes.

  A ce sujet lire la belle et tragique histoire de l'Émir Abd El-Kader, le premier chef de la Résistance algérienne à la conquête française, en cliquant sur la vignette ci-contre :

    En cliquant sur la petite étoile rouge, vous découvrirez la magnifique Huile sur toile représentant la Charge de la "Cavalerie Rouge" réalisée en 1996 par Hocine Ziani, peintre algérien de grand talent.
 

 

 

 

 

 

    Sétif, Guelma, Kherrata : les villes, les douars, les djebels de cette belle contrée algérienne alentour, ont été le théâtre de la « folie des hommes » en ce printemps 1945 qui invitait à la joie et à l’espoir avec la fin de la IIe guerre mondiale en Europe et le retour des soldats.

    Ce même jour où les Français en liesse fêtaient l’Armistice en Métropole et Outremer avec les peuples de l’Empire colonial de l’époque, à Sétif éclata un drame épouvantable... Au cours de la manifestation populaire indigène, à l’origine pacifique, une provocation meurtrière causant la mort du jeune scout Chaäl Bouzid, déchaîna la colère de la foule et ce fut l’engrenage fatal :

 Violence des Algériens trahis par les promesses jamais tenues des gouvernements français, meurtris par le mépris des "roumis" alors que nombre d’entre eux (leurs fils, pères, parents, amis) avaient payé le prix du sang à leurs côtés, dans les Armées françaises durant les deux dernières guerres…

  Violence des Forces de l’ordre colonial et des colons ivres de vengeance. La Colonie européenne, accrochée à ses privilèges, ne voulait rien partager et redoutait que les troubles ne s’étendent à l’ensemble de l’Algérie.

    Mais le destin était en marche : neuf ans plus tard la Guerre d’Algérie embrasa tout le pays avec son cortège de malheurs et d’horreurs…

Sept ou cinq décennies après ces terribles événements, n’est-il pas temps Français et Algériens, de se libérer des ressentiments, des peurs, des cruels malentendus engendrés par les mensonges d’Etat, et d'aborder enfin l'avenir avec confiance... Un avenir à construire ensemble, plus serein pour nos deux nations.
 

 

 

 

Algérie-Gorges de Kherrata
Dans les gorges de la région de Kherrata
 

 

 

En mémoire du calvaire algérien

 

 


       Les Forces de répression

 


          Les arrestations
 

  Les enfants ne furent pas épargnés
 


          Chasse à l'homme
 

          Attente dans l'angoisse ?
 

  La répression barbare qui s'abattit sur cette région d'Algérie, plusieurs mois durant en 1945, est un véritable «Terrorisme d'État», ainsi que l'a qualifiée dernièrement Jean-Louis Planche, un historien français auteur de plusieurs ouvrages sur l'Histoire du Peuple algérien.

... Ce fut le règne de la terreur orchestrée par les troupes coloniales : humiliations, exactions, rafles, tortures, meurtres, habitations détruites et brûlées, massacres, éxécutions sommaires... Lorsque l'Administration judiciaire prit le relai, après les redditions de la population indigène, ce fut pour souvent sans preuve condamner à mort les prisonniers.
 


          Tueries et incendies dans le bled...
 

Carnage à Doudjehane en mai 1956




 
Silence on tue !
 
         
 

  Printemps 1945 : La France fête l'Armistice, alors que dans le Nord-Constantinois autour de Sétif, se déchaîne la violence de l'État colonial contre la population algérienne :
   répression impitoyable, rafles, «ratonnades», meurtres de civils indigènes par des colons, chasse à l'homme, arrestations arbitraires et exécutions sommaires, destructions de douars, incendies, tueries, etc... Ces actes barbares ont été la règle pendant plusieurs mois, jusqu'à la reddition et la soumission complète de tout le Peuple de cette région.
   Chacun en Algérie a pansé ses plaies : l'Armée et les colons rassurés se sont «endormis» sur leur sanglante victoire... Les Algériens meurtris ont fourbi leurs armes pour conquérir leur Indépendance.
 


          Redditions et Arrestations

 

Garde à vue en plein air





  NOTES

- Les photos publiées ici, ont été retrouvées à l'aide de Google. Ces photos d'archives proviennent de divers sites à consulter pour l'intérêt de leurs articles et de plus amples informations

     CLIQUER sur les IMAGES pour les AGRANDIR et LIRE les LIBELLÉS

- SOURCES

  ° Le Monde du 7 mai 2015 :Interview de J-L Planche

° Article publié le 7 mai 2008 par LE MATIN.dz : Jean-Louis Planche: les massacres du 8 mai 45, un terrorisme d'´Etat

° Le Rapport d'Information déposé par la Commission des Affaires Étrangères en conclusion des travaux d’une mission d’information constituée le 14 novembre 2012 1, sur l’Algérie - Cf. Année 1945

° Sur le rapport Tubert et le nombre des victimes : un article de Jean-Pierre Peyroulou

° Article du 8 avril 2005 : Le massacre de Sétif ou le sanglant armistice publié par AFRIK.COM

° Le Site «Lettres d'Archipel, Bloc-notes de Jean-Marie Lamblard» lire ICI

° Journal en ligne El Watan :
    - Si inscrit au journal   ICI    et   LÀ

    - Sinon cliquer sur les images ci-contre   

° [ Le lundi 28 avril 2008, à Guelma, Bernard Bajolet Ambassadeur de France en Algérie déclare : « le temps de la dénégation » des crimes de la colonisation « est terminé » ] publié sur le Site Histoire coloniale et postcoloniale

° Quelques Sites : kherratamemoires.e-monsite.com, SETIF.INFO, ldh-toulon.net piednoir.net, eric.et.le.pg, pcint.org, skikda.boussaboua, algerie-focus, memoria.dz, controappuntoblog.org, nadinejeanne.com, paris-luttes.info, aureschaouia, humanite.fr, quartierslibres, etc. présentent articles et photos.

° L'INA propose en vidéo un :
«Rappel historique des massacres répressifs à Sétif en mai 1945»

° Youtube à mis en ligne plusieurs vidéos sur le thème :
   «Massacres de Sétif le 8 mai 1945».  

 

° Début juillet 2017, l'Hébergeur d'images de Salam-Akwaba m'a réclamé une somme astronomique ($39.99 par mois !) pour continuer à assurer les mêmes prestations jusqu'alors gratuites.
Dès cet avis adressé par e-mail le 07/07/2017 02:05, sans attendre ma réponse, les images stockées chez cet Hébergeur ont été remplacées par de vilains pavés lors de la publication sur mon Blog !

Plusieurs articles ont été ainsi "vandalisés" et sont à revoir.


     RESTAURATION DE TOUTES LES ILLUSTRATIONS INITIALES DE CET
ARTICLE et MISE A JOUR DES LIENS

Ce jeudi 24 août 2017

 

Barre fin article

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Salam - Akwaba
  • Salam - Akwaba
  • : Littérature, citations, politique internationale (conflit Palestine-Israël, mondialisation...), Afrique, Maghreb, problèmes de société, religions, faune, flore, etc...
  • Contact

Guadeloupe

Album photos privé - Avril 2008
La Pointe des Châteaux

Recherche

Remerciements


 "Toute vie véritable est rencontre"

 

         Salam et Akwaba !


Merci de tout coeur

          à tous mes chers visiteurs.

  Merci pour vos messages. 

 

             Bonne journée à chacun de vous.

 


MERCI et soleil 946s

A Diffuser Sans Modération...

metiers-facteur-1   


 Citoyennes et Citoyens

Réveillez-vous !

 

MERCI en Rouge mess Merci1

Pétitions

  Votre Attention SVP Fond Vert t11-14 clown-tambour

 

 

 

 

 

  Pétitions

     à la Une

 

 


 

Cet article est en cours de mise à jour

 

  Cliquer sur LIEN  pour y accéder

.

Merci de votre compréhension


Fleur anim&e nature-46

 

   Pétition France Palestine AFPS

 

* Non à la criminalisation du boycott d'Israël !

 

    Pour la défense des Palestiniens,

l'AFPS Association

France Palestine Solidarité

a mis en ligne

mardi 18 septembre 2012


Une pétition réclamant l’abrogation

de la circulaire de février 2010

(signée Mme Alliot-Marie)

qui assimile les actions de boycott

des produits israéliens


 « à de la provocation,

 

à la discrimination

 

ou à la haine raciale. »


En application de cette circulaire,

les contrevenants encourent.

  des poursuites judiciaires.

 

 

 

  Pour plus d’informations et pour Signer :

Un Clic sur la vignette AFPS

 

  Logo-France-Palestine Solidarité Capture

 

 

Barre vert mordoré

 

 

 

MERCI nadn6mnq

A l'attention des visiteurs

  Pax Americana 2

        Les internautes désirant publier sur leurs blogs, TOUT ou PARTIE  des photos ou articles parus sous ma plume sur Salam-Akwaba auront la gentillesse et la courtoisie de :

  -   m’en informer auparavant

   -   citer CLAIREMENT leur source au début de leur propre article : Lien vers Salam-Akwaba, Titre de l’article source, auteur : L17

        Pour plus de précisions voir  ICI

 


Pax Americana 2